Magazine Humeur

La voix de la France : Réformer l'orthographe

Publié le 08 septembre 2009 par Cajj

Si l'on considère que la voix de la France doit porter dans le monde (ce qui n'est pas obligatoire), alors il faut réformer notre orthographe.

Plus le nombre de personnes parlant le français augmentera, plus la francophonie rayonnera.

Or, le français est une langue difficile à maîtriser notamment en raison de son orthographe ; pendant ce temps, l'anglais est toujours plus accessible.

Le débat métropolitain sur l'orthographe est complexe. Les thèses des pour et des contre sont légitimes. Je ne prends pas ici partie. En revanche, refuser la réforme de l'orthographe c'est être caution de son recul au plan international. C'est un choix.

Sur un plan plus philosophique et historique, les langues ont toujours évolué au gré de leur usage mis en oeuvre par leurs propriétaires : les utilisateurs ; l'étude des langues a montré que plus on remonte le temps, plus les langues sont complexes (ref : latin vs français !); il y a un sens à l'histoire des langues : la simplification. Depuis des années, force est de constater que les dictionnaires et autres grammaires figent en grande partie notre langage.

Il ne s'agit pas d'interdire l'ancienne langue, celle d'aujourd'hui ; il s'agit d'autoriser une autre orthographe, simple, plus phonétique, tout autant que la simplification de quelques règles de grammaire.

Soulignons qu'une telle réforme doit être envisagée avec la francophonie. Notre langue n'est plus notre seule propriété. En envahissant le monde, nous l'avons donné, ou plutôt nous l'avons donnée (le 'e' de l'accord, n'apporte rien ici !) à de nombreux peuples. C'est avec eux que nous devons envisager l'évolution.

La langue ne relève pas de l'ordre du sacré. Elle est un outil, un outil au service des hommes. Elle doit le demeurer.

cajj

En bon français, on doit écrire :

- Ci-joint les lettres qui vous sont destinées.

- Je vous prie de trouver ci-jointes les lettres qui vous sont destinées.

- et il est d'usage d'écrire : Je vous prie de trouver, ci-joint, les lettres qui vous sont destinées.

En français classique, du XVIIIème, on doit écrire :

- les Etats-Unis est un grand pays et non "sont" un grand pays.

Mon point de vue est que toutes ces écritures ont leur valable raison d'être et devraient être acceptées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cajj 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines