Magazine Focus Emploi

Jeunes diplômés (Partie 1)

Publié le 08 septembre 2009 par Kristobal @kristoguy

Pour tous les jeunes diplômés, l’approche des vacances marque le début des recherches d’emploi. Les diplômés handicapés, comme tous les autres, se mettent à la recherche de leur premier emploi. Pour eux, bien sûr, la tâche semble plus ardue.

Vers quelles entreprises se tourner ?
La principale difficulté que rencontrent les jeunes diplômés handicapés est de sélectionner des entreprises susceptibles de les recruter. Selon le handicap dont est porteur le candidat, certains secteurs d’activité sont plus difficilement accessibles. Tous les métiers physiques, ceux qui nécessitent une résistance particulière, une gestion du stress sans faille, sont parfois difficiles à proposer à certains handicapés ; cela dépend cependant du type de handicap dont ils sont porteurs. « Les métiers techniques, qui impliquent notamment des ports de charges lourdes sont généralement déconseillés aux handicapés qui souffrent de problèmes physiques » indique le responsable de l’ADAPT. En dehors de cela, la plupart des professions sont accessibles aux handicapés comme aux valides suivant leur niveau de qualification. Un handicapé diplômé est tout aussi aisément recruté qu’une personne sans handicap. Tout aussi ? Voire plus !

Les avantages des handicapés ...
Nina Voit, 27 ans, assistante au service des ressources humaines dans une société de spiritueux souffre de sclérose en plaques ; elle vient de terminer une formation d’assistante trilingue et répondant à nos questions, elle met l’accent, avec beaucoup d’optimisme, sur les avantages que peut représenter le handicap en situation d’embauche, pour peu que le postulant handicapé soit formé et que son handicap n’atteigne pas un pourcentage trop important. Résumant ses entretiens d’embauche, elle indique : « L’amende pour les entreprises qui ne remplissent pas leur quota d’handicapés devient très élevée, alors ils recrutent ! Je n’indique mon handicap sur mon CV que lorsque je réponds à une offre d’un site spécialisé. Mon handicap ne se voit pas, alors je peux choisir à qui j’en parle. Je le fais si je sens que ça amène un avantage. Aujourd’hui avoir un handicap peut être un vrai plus à l’embauche. Il n’y a pas assez de candidats qualifiés pour des postes cadres ou à responsabilités, beaucoup de travailleurs handicapés ne sont pas assez formés. »
Dans une période où les lois régissant l’embauche de personnel handicapé sont de plus en plus rigides, les entreprises cherchent parfois très ouvertement à éviter les amendes. Nina le sait : « actuellement je travaille en CDD dans une entreprise qui n’est pas, a priori, en période d’embauche, mais est désespérément à la recherche d’embaucher des TH (travailleurs handicapés), pour ne pas payer l’amende. Le fait que je sois TH a tout changé.»


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kristobal 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte