Magazine Société

Reliance(s) par les JEP avec abCIDE

Publié le 08 septembre 2009 par Ressol

Dans notre article précédent la France et l’Organisation Internationale de la Francophonie nous offraient les DIX MOTS 2010 pour des ateliers d’écriture et de création artistique pour la Semaine de la Langue Française en mars 2010. Semaine de la Langue Française qui suivra un Printemps des Počtes dédié ŕ la femme. Les « Dix mots » étant crescendo / remue-méninges / mobile / variante / galčre / baladeur / cheval de Troie / mentor / escagasser / zapper , nous ne doutons pas du sens de l’humour et de l’autodérision des gens du développement culturel du Ministčre de la Culture pour que ces «  dix mots  » francophones fassent une visite en ses pratiques, y compris au sein des Journées Européennes du Patrimoine 2009. «  Patrimoine accessible ŕ tous  » s’entendant avec toute la flexibilité de la langue française comme territoire pour y admettre quelques problématiques de société.

Proposition d’abCIDE : Avec L’ESS carnet(s) dans un crescendo de remue-méninges la jeunesse mobile expérimente une variante ŕ la galčre quotidienne du baladeur en prenant comme cheval de Troie l’économie sociale et solidaire et la Convention Internationale des Droits de l’Enfant comme mentor pour escagasser quelques habitudes de relégation et zapper vers de nouveaux horizons plus solidaires.

Mise ŕ l’eau des quatre premičres versions (re) liées de L’ESS carnet(s)

Voici quatre versions d’ouverture possible de L’ESS carnet(s) avec les Journées Européennes du Patrimoine, quatre ouvertures pour une RELIANCE utile ŕ des Projets Educatifs Territoriaux distincts et liés au sein du Bassin versant du Rhône. Ces quatre versions opérationnelles s’acheminent toutes avec leurs expérimentateurs « juniors » vers les Assises Régionales de la Jeunesse en Rhône-Alpes les 20 et 21 novembre au Zénith Métropole ŕ Saint-Étienne, par les Rencontres Solidaires, la Semaine de la Solidarité Internationale et La Fęte de la Science, au Mondial des Métiers ŕ Lyon en février 2010 et autres Forums des Métiers locaux et régionaux. Ces quatre versions répondent toutes ŕ une demande publique d’intéręt collectif ŕ laquelle le C.I.C.S.TE Arcure Art. 17 et Les Ateliers d’Algebrista proposent une réponse participative opérationnelle qui ouvre des espaces de mutualisation et d’évaluation réciproque.

Quatre versions liées pour quatre territoires de vie, de projet et de codéveloppement, au sein et depuis le grand bassin versant du Rhône :

-
  Valence, La Major, Rovaltain ( Romans, Valence, Tain-l’Hermitage, avec la Gare TGV d’Allan - Valence TGV) ;
-
  Nyons, la Communauté de communes du Val d’Eygues et les Baronnies Provençales, le Pays Une Autre Provence et le futur Parc Régional Naturel des Baronnies Provençales ;
-
  Valréas et Taulignan, la Communauté de Communes de l’Enclave des Papes, le Canton de Grignan, le Tricastin, le Pays Une Autre Provence et le futur PNR des Baronnies Provençales ;
-
  Vaison-la-Romaine, la Communauté de communes du Pays Voconce et le Pays Une Autre Provence .

Quatre versions pour un réseau de Communautés éducatives avec leurs collectivités locales, collčges, lycées d’enseignement général et professionnel, Maisons Familiales Rurales, lycées agricoles, CFPPA, Missions Locales, Foyers de Jeunes Travailleurs, Centre de Formation d’Apprentis et Services jeunesse communaux et intercommunaux, ruraux et urbains ( politique de la ville).

Quatre modélisations introductives de «  L’ESS carnet(s)  » pour un processus interterritorial coopératif migratoire au sein et depuis le Grand Bassin du Rhône. Chaque version de L’ESS carnet(s) , un format A5 paysage ( ŕ l’italienne) , démarre par une accroche « image » de couverture, image identitaire collective reprise par les participants aux Assises Régionales de la Jeunesse des 20 et 21 novembre ŕ Saint-Etienne en format A4 sous pochette PVC pour un accrochage dans le Forum pour une mosaďque des territoires de mémoire et de projet, portée par les « juniors » participants. [1]

Premičre version, celle pour Valence, la Major, Rovaltain, en couverture un vaste choix issue de Valence Ville d’Art et d’Histoire et une singularité la Cartoucherie de Bourg-les-Valence ( haut-lieu du patrimoine en lien avec l’histoire de la Communautés de Travail Autogérée BOIMONDAU qui fit date et modčle dans l’histoire de l’économie sociale, avec ses déclinaisons de solidarité interne et externe. Dans le cadre des Rencontres Régionales de la Jeunesse ŕ Portes-les-Valence, prologue aux Assises Régionales de la Jeunesse de Saint-Etienne, avec un élu en charge des transports urbains, «  les mobilités actives  » sont au cœur d’un chantier de coopération intergénérationnelle documentée. «  Que voir et comprendre des paysages quotidiennement traversés, qui soit utile ŕ l’information, ŕ l’orientation , ŕ la formation professionnelle et ŕ l’accčs ŕ l’emploi et aux loisirs pour un projet de vie ?  ».

Deuxičme version, celle de Nyons en couverture de «  L’ESS carnet(s)  », montage en cascade des photos des Ponts, Roman, de l’Europe et des Baronnies de Nyons. Ponts sur la rivičre Eygues (affluent du Rhône parfois tumultueux), trois liens pour la Cité scolaire nyonsaise, avec une demande d’intervention médiatrice du C.I.C.S.TE Arcure Art. 17 pour co-construire un Forum des métiers local plus participatif avec les élčves du Collčge et du Lycée, avec la Communauté de Communes drômoise du Val d’Eygues partenaire du Pays Une Autre Provence (Sud Drôme – Haut Vaucluse) et du futur Parc Naturel Régional des Baronnies ( Sud Drôme – Ouest Hautes-Alpes) . Le Pont- Roman de Nyons avec ses 600 ans est au programme officiel des JEP 2009.  [2]

Troisičme version pour Valréas et Taulignan couverture de " L’ESS carnet(s) " , composite également, une machine de l’Atelier Musée de la Soie de Taulignan, une autre du Musée de l’imprimerie du cartonnage de Valréas, une troisičme du bâtiment de la microcentrale électrique qui en 1888 alimenta pour la premičre fois l’éclairage urbain de Dieulefit et Valréas, un viaduc de la ligne ferroviaire transversale Nyons- Pierrelatte ( 1897 – 1951) pour le lycée Professionnel Ferdinand Revoul et particuličrement pour les élčves du Bac électrotechnique de ce Lycée Professionnel. Communauté de Communes vauclusienne de l’Enclave des Papes, et Syndicat d’Aménagement du Canton de Grignan (drômois) partenaire du Pays Une Autre Provence. Valréas et Taulignan étant partenaire du Contrat de rivičre du Lez (affluent du Rhône, comme l’Eygue et l’Ouvčze provençale).  [3]

Quatričme version pour Vaison-la-Romaine, couverture de «  L’ESS carnet(s)  », une Cité scolaire flambant neuf sur fond de vestiges romains et le Pont roman de Vaison-la-Romaine qui voit parfois les colčres de la rivičre Ouvéze provençale, autre affluent du Rhône. Vaison-la-Romaine jumelée avec Martigny en Suisse confirme son inscription dans le Grand bassin versant du Rhône. L’urbanisme pensé ŕ l’échelle de la grande romanité et du Grand bassin versant du Rhône documente la question locale et contemporaine de la cohabitation des générations ( juiniors et seniors), l’agriculture, du tourisme et d’autres activités qui diversifieraient l’activité économique et justifieraient l’information, orientation et la préparation de la formation professionnelle ultérieure des jeunes de la Cité scolaire voconce. La Municipalité, la Communauté de Communes du Pays Voconce (COPAVO), la Cité scolaire, abordent ces champs par l’aide aux devoirs des collégiens avec une mobilisation de « seniors ». Seniors qui prenant leur retraite sous des cieux hospitaliers constituent des « ressources humaines et documentaires ». Seniors qu’il convient de considérer aussi pour n’ętre pas des que des supplétifs consommables ŕ merci. Le C.I.C.S.TE Arcure Art. 17 et Les Ateliers d’Algebrista , avec «  L’ESS carnet(s)  » local associera les A.J. (anciens jeunes ) aux communautés éducatives, les collégiens, la vie associative, les familles et les collectivités locales ŕ la co-construction d’une réponse adaptée ŕ cette nécessité de RELIANCE pour la réussite coéducative, ( récits de vie et questionnements réciproques), condition de la réussite scolaire, avec sa suite ados et jeunes adultes au lycče et au-delŕ avec les mobilités actives.

 [4]

Dans ce « paysage du Grand Rhône » , de Rovaltain, du Pays Une Autre Provence et de futur Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales, pour y fonder un Projet Educatif Territorial commun, ces quatre versions de L’ESS carnet(s) font leurs traces depuis les Journées Européennes du Patrimoine (avec un prologue ŕ La Valse des As ŕ Valréas) puis avec les Assises Régionales de la Jeunesse et les Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur en novembre, avant les forums des métiers locaux et régionaux , le Mondial des Métiers ŕ Lyon et 2010-2020 comme perspective. . abCIDE avec «  L’ESS carnet(s)  » décliné, expérimenté et évalué en des micro territoires inscrits dans un espace fédérateur et pertinent, celui du Grand Bassin versant du Rhône confirme l’objet d’une contribution invitée par l’Université de Nancy 2 en mai 2007 ( Groupe Recherche Information, communication, propagande - GRICP) .

 [5]

Le " bouquet" de novembre vers 2010.

Le « bouquet » de novembre, Mois de l’ESS, Semaine de la Solidarité Internationale, Fęte de la Science, 20 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, justifiera sans doute d’autres acquis de l’expérience sociale et de l’engagement des « jeunes ». Par ces ailleurs l’Economie Sociale et Solidaire affirme sa posture remédiatrice et L’ESS carnet(s) son utilité sociale. Entre autres propositions mise sur le marché par la Société Coopérative d’Intéręt Collectif en cours de constitution, la formation et des concours en ingénierie de projet territoriale (culturelle, pédagogique et sociale), L’ESS carnet(s) ne peut pas ętre parachuté comme un gadget, aussi abCIDE avec ses 20 ans se façonne un projet de vie de remédiatrice au long cours auquel contribueront ceux qui y trouveront ce presque rien, ce je ne sais quoi ( clin d’œil ŕ feu Vladimir Jankelevich).

Ce nouvel article du Blog Les Ateliers d’Algebrista en affirme la faisabilité de L’ESS carnet(s) et sa modélisation transférable en une multitude de territoires oů les collégiens, lycéens, étudiants et apprentis, se présenteront avec un bagage minimum d’enracinement (d’oů je parle) pour leurs rencontres pour l’orientation et la formation et l’emploi en affichant une sociabilité pourvue d’objets qui font sens pour les A.J. (anciens jeunes) contraints en réciprocité d’un minimum de réflexivité sur leur propre jeunesse, condition d’une coopération plus construite et sans doute moins formelle. La page d’accueil intérieure étant une préface dédiée ŕ Janusz Korczak ( pédagogue polonais promoteur des «  Droits Actifs  » de l’enfant) , suivie de celle d’une institution, d’une collectivité, d’un collectif d’accompagnement, suivie ’un jeu de cartes géographiques pour une géolocalisation des centres d’intéręt personnels et des institutions et lieux-ressources sollicitées (partenariat interinstitutionnel) , suivie d’une page personnelle de l’utilisateur junior qui y décline son identité suivant un mode perso adapté ŕ l’usage qu’il fera de « L’ESS carnet(s) » ( collégiens, lycéens, étudiants, apprentis, jeunes adultes en formation / conversion professionnelle). Les pages suivantes déclinent la diversité des expériences sociales et d’engagement, dans des cadres collectifs qui habituellement sont peu ou pas valorisés dans l’avant CV ou l’avant Validation d’Acquis d’Expérience (VAE). L’accompagnement personnalisé et individualisé a des vertus et ses limites, il fait peu société.Les Jeunesses au travail avant l’emploi y témoignent individuellement et collectivement d’une vie sociale qui - lisibles - font prétextes ŕ tous les échanges choisis ou imposés par l’information, l’orientation, la formation et l’accčs ŕ l’emploi. Ces acquis d’expérience étant présentés au sein de L’ESS carnet(s )en binôme avec un pair ou avec un senior choisi par le propriétaire de L’ESS carnet(s). Les chantiers collectifs en chaque territoire, organisation ou institution, faisant l’objet d’une production documentaire proposée ŕ un réseau d’acteurs coopérateurs. La quatričme de couverture, avec les logos des partenaires et co-financeurs, fait pochette pour les différents Pass culturels, locaux, départementaux et régionaux, ici valorisés par le complément d’objets par L’ESS carnet(s). . Evolutif et mutualisé, par le réseau des CRIJ, des Missions Locales, des CDDP et CRDP, des Collectivités, les différentes versions de L’ESS foisonneront pour que la Convention Internationale des Droits de l’ Enfant gagne en tous lieux et tous temps " Droit de cité " avec l’économie sociale et solidaire comme vecteur.

«  L’ESS carnet(s)  » peut avoir mille visages empruntés aux paysages, patrimoines et acteurs locaux qui trouveront lŕ l’opportunité et motifs de coopérations, interterritoriales, intergénérationnelles , interinstitutionnelles. Pour les métropoles régionales,Marseille( 2013) et Montpellier, plus Lyon, Bordeaux et Toulouse qui furent candidates comme Marseille ŕ ętre Capitale Européenne de la Culture 2013, avec le Réseau Français des Villes Educatrices (RFVE) il sera instructif de voir comment les Droits de l’Enfant et l’ESS feront belle figure commune dans leurs projets éducatifs territoriaux, le développement durable et solidaire créant quelques obligations au-delŕ du déclaratif.

Le C.I.C.S.TE Arcure Art. 17 qui comme la Convention Internationale des Droits de l’Enfant a 20 ans en cette année 2009, vous invite ŕ un embarquement pour la RELIANCE avec " L’ESS carnet(s) " dont vous choisirez l’accroche la plus adaptée pour que nous passions de «  la jeunesse comme problčme ŕ la jeunesse comme ressources ", avec des adultes moins frileux dans le dialogue et la coopération intergénérationnelle documentée.  [6]

Cet ensemble-processus en archipel, avec L’ESS carnet(s) , co-construit avec une grande diversité d’acteurs, dessine la mobilisation des savoirs dans les espaces de l’action publique . Initié depuis la société civile par et pour l’économie sociale et solidaire, pour induire la réciprocité, elle ne balise pas l’ESS dans un illusoire périmčtre de confinement mais en fait l’actrice du progrčs humain indissociable de la sauvegarde de notre radeau de survie, la plančte Terre.

 [7]


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ressol 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte