Magazine Société

Supprimons des impôts, tout simplement !

Publié le 08 septembre 2009 par Nemo
Je rebondis rapidement sur le billet de l'Hérétique qui répond au mien.
J'ai déjà eu l'occasion d'expliquer mon opposition à l'ISF qui n'est finalement qu'une façon d'imposer (le patrimoine) ce qui l'a déjà été (le revenu).
En fait, d'un point de vue plus global, il s'agit de cesser cette bureaucratisation dont la France a le secret, jouant un jeu hypocrite et cumulant près de 214 impôts et taxes divers, pour finalement favoriser un chevauchement de chacun. Qui dit chevauchement, dit imposition ou taxation de la même somme plusieurs fois.
C'est tout simplement inacceptable ! Soyons francs et honnêtes. S'il s'agit d'augmenter la pression fiscale, il convient alors d'augmenter le taux de l'impôt ou de la taxe en question, et non de faire cumuler les outils afin de perdre et de tromper le contribuable.
Aux blogueurs de gauche, je leur répondrais que la simplification aurait pour intérêt principal de réduire la fraude, volontaire ou non, d'améliorer le recouvrement et que cela n'interdit pas d'augmenter les taux ou d'élargir les assiettes correspondantes. Mais attention, Laffer veille au grain.
Qui dit simplification, dit aussi suppression de niches fiscales dont la surmultiplication est devenue aberrante.
Je ne mets évidemment pas les contributions sociales dans cette catégorie, bien que je sois grandement en faveur du principe des trois "uniques": cotisation, document et organisme collecteur uniques.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemo 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine