Magazine Environnement

Claude Allègre, sans commentaire

Par Bix

On dit que la vieillesse est un naufrage. Voilà une maxime superbement illustrée par Claude Allègre, ce pauvre hère qui parcours plateaux télé et radio pour expliquer qu'il a raison contre les centaines de scientifiques du Giec.

Qu'on ne me fasse pas le coup de Galilée, qui avait raison avant tout le monde. Parce qu'avec Claude Allègre, c'est tout l'inverse. C'est un peu comme si un astrophysicien revenait sur le principe du système solaire et parlait de Terre plate avec une voûte stellaire comme un plafond.

Dans son interview de ce matin sur Europe 1, il répète son nouveau leitmotiv : le CO2 est dangereux, mais pas du tout à cause d'un soi-disant réchauffement climatique, mais pour l'acidification des océans. Allègre ne peut plus nier en effet que le CO2 est dangereux (enfin, pardon, les émissions industrielles massives de CO2) donc il trouve un effet pervers de l'augmentation de la teneur en CO2 dans l'atmosphère et fait comme si personne n'en parlait. Il passe ainsi pour le scientifique sérieux au-dessus du lot, hors des effets de mode des hurluberlus bâtisseurs d'un consensus mondial à l'échelle de l'Onu, à peine nobelisés qui plus est.

Je l'ai dit, je ne crois pas du tout à l'influence du CO2 dominant sur le climat mais je pense que le CO2 est extrêmement dangereux dans l'acidification de l'océan, j'ai écrit ça dans tous mes livres ; et je travaille sur la séquestration du CO2 qui, je pense, est une solution.

La séquestration du CO2, une "solution" ? Bien sûr, comme la fusion à froid, le terraformage de la Lune et de Mars et la téléportation. Claude Allègre continue à sortir ses vieilles lubies scientistes qui lassent tant elles sont montrées comme des solutions miracles qui évitent toute remise en cause. Ces "solutions" sont peut-être valables, mais nécessitent des technologies qu'on ne maîtrisera jamais à temps pour ne pas trouver dès maintenant des alternatives qui marchent.

Mais on lui pardonne, car juste avant, Claude a joué au super écolo radical. En effet, il est pour une taxe carbone, mais au niveau mondial ! Oui oui. Même les Verts n'y avaient pas pensé.

je ne suis pas opposé à la taxe carbone si elle était mondiale, même si elle était des pays développés. Je pense que la faire uniquement pour la France, c'est une erreur, à moins de penser que la France doit être la conscience du monde.

Le joli constat d'impuissance que voilà ! Si l'on va au bout de cette logique, pourquoi s'embêter à avoir un salaire minimum puisqu'il n'y en a pas en Chine ? Pourquoi avoir obtenu des droits sociaux au cours des 19e et 20e siècle puisque seuls les syndicats des pays industrialisés menaient cette bataille ?

Certes, dans l'absolu, ce serait mieux que l'on ait une gouvernance mondiale. Mais en disant ça, Claude Allègre quitte largement le champ politique pour celui de l'utopie, de plus, il se borne à dire qu'il faudrait "le monde entier", sans rien proposer. Je sais bien que la politique doit permettre à des rêves de se réaliser, mais c'est aussi et surtout se coltiner la réalité du monde tel qu'il est, pas tel qu'on le souhaiterait. En l'occurence, j'aimerais que Claude Allègre, puisqu'il est si intelligent, nous dise grâce à quel espace politique il compte imposer au niveau mondial une telle taxe.

L'espace politique français existe, avec sa constitution, ses lois. Encore bien imparfait, l'espace politique européen existe aussi, avec ses traités, ses directives. Pour l'instant, au niveau mondial, c'est pas encore ça[1] Donc il faut faire avec ce qu'on a et les outils à disposition. Sinon, autant ne rien faire et justifier ça en arguant de l'inaction des "autres". Avant, c'était les États-Unis, maintenant, c'est la Chine. La belle affaire !

Et l'interview continue. Il est dommage qu'Aphatie ne dispose pas de plus de temps[2] Après un coup de patte à Royal et des compliments à Jospin, puis un grognement au sujet de la Françafrique et de l'éviction de Bockel par Bongo, vient l'heure d'en finir.

Et Allègre de confondre à nouveau météo et climat, en concluant sur la froidure de l'hiver dernier et de celui qui s'annonce (d'ailleurs, comment sait-il qu'il sera froid ? Il est vraiment surpuissant Claude).

Ecoutez, vous allez voir l'hiver ! Regardez l'hiver dernier. Même dans cette station, vous aviez des gens qui parlaient du réchauffement climatique en même temps qu'ils annonçaient des températures épouvantables.

Au moins, j'aurais bien rigolé.

Notes

[1] Mais ça avance, c'est vrai : l'Onu, Kyoto et le futur Copenhague peuvent servir de premiers pas vers une gouvernance mondiale.

[2] Ça passe tellement vite qu'il ne pose même pas de question sur la dette !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par rogerpapou@wanadoo.fr
posté le 13 février à 12:01
Signaler un abus

après l erreur de 300 ans c est quand même claude allegre qui avait raison et sans avoir fait hec c 'est facile a comprendre que la ,polution des hommes sur la planete est une proportion dérisoire par rapport a&u co2 des océans

Par gilles
posté le 03 janvier à 17:56
Signaler un abus

je ne sais pas si Allègre est un bon climatologue (en fait il s'appuie essentiellement sur les trvaux de Lindzen), mais il a des talents certains de météorologue vue la vague de froid passée et celle bien plus forte et longue qui arrive...

A propos de l’auteur


Bix 96 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte