Magazine Société

Generation Y...

Publié le 08 septembre 2009 par Ludovic
generation-yOK, donc nous c'est la generation X: ados on etait la Generation Mitterrand (quel genie ce gars la...)
Et d'autant plus X que l'on s'est fait berner: retraites, chomage, environement, l'heritage a assumer n'est pas brillant.
Et voila, qui arrive doucement sur le marche du travail, encore plus nihiliste et nombriliste, la GenerationY.
Un tres bon article de ReadWriteWeb France explique que La génération Y va tout changer.  Hum, voire. A chaud c'est bien observe mais je ne peux pas penser qu'il n'y aura pas de mutations apres quelques annees en entreprise.
Observations:
  • Sur la branchitude et le multitasking -c'est la pour rester, les cadres sont deja tous visses a leur Blacberry.  Par contre, je pense qu'il y aura une forte minorite (20-40%) pour resister au social web, voire au mobile, ne pas repondre a tous les emails, etc... Soit parcequ'ils se sentent plus cool et ont un contact physique frequent avec leur tribu soit parceque ce sont des loners.
  • Pour la television, je suis d'accord, les annonceurs et les regies ont du soucis a se faire
  • Par contre, sur la pub il est indeniable que l'effet halo fonctionne toujours (une marque est cool ou pas) mais il faut integrer l'effet viral qui devient au moins aussi important que les formes traditionelles de pub.
  • En ce qui concerne le travail, j'ai blogge a de maintes reprises -le contrat tacite est casse depuis longtemps, nous sommes tous des mercenaires. La fidelite passe par soit des rapports de confiance (petites boites avec des patrons "cool") soit par des augmentations de salaires et promotions. 
  • Le rapport avec la hierarchie presque desinvolte en decoule et en sus les outils permettenttant de teletravailler d'une part et les projets / organisations matricielles de l'autre affaiblissent d'autant plus l'esprit d'appartenance a un service avec un patron. Dans les grosses boites, on a un patron fonctionel, des client internes et d'autres parties prenantes (stakeholders).
  • Pour le rapport a la politique et aux causes, je pense que l'idealisme de jeunesse s'emousse vite.
  • Pour l'info, c'est evident que les sources sont multiples, l'info est instantanee sur Twitter et les choix de sources sont facilites par le reseau social.
  • Pour le reste, je suis partage sur la consumerisation des progiciels (ca arrive mais les GenY vont s'adapter meme si c'est pas joli sur leur ecran), tout est evidemment mobile et j'ai traite brevement du marketing plus haut.

jeunes, generationX, generationY, société, transmanches.blog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ludovic 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine