Magazine Hockey

Jonathan Roy: procès criminel

Publié le 08 septembre 2009 par Chesc0

Jonathan Roy.Radio-Canada: Mauvaise nouvelle pour Jonathan Roy. Le fils de Patrick devra subir un procès criminel pour l’agression contre Bobby Nadeau.

La requête déposée par l’ancien gardien de but des Remparts de Québec a été rejetée mardi à Saguenay, au Palais de justice de Chicoutimi, par le juge Valmont Beaulieu, de la Cour du Québec.

L’ancien gardien de but des Remparts de Québec sera finalement accusé de voies de fait sur le gardien de but des Saguenéens. Le juge a rejeté la requête en arrêt des procédures déposée par son avocat.

La bataille avait eu lieu au cours d’un match houleux des séries de la Ligue de hockey junior majeur, le 22 mars 2008. Roy avait roué de coups Nadeau, qui n’avait pas riposté.

Le juge Valmont Beaulieu a rejeté mardi la requête en arrêt des procédures demandée par l’avocat de Jonathan Roy. L’ancien gardien de but des Remparts de Québec disait être victime d’un abus de procédure, puisqu’il a été poursuivi rétroactivement à l’instauration par le directeur des poursuites criminelles et pénales, quatre mois après la bataille, de nouveaux critères de mise en accusation.

Une directive en vigueur depuis 1977 stipulait en effet que seules des voies de fait causant des lésions corporelles lors d’une partie de hockey pouvaient faire l’objet d’accusations criminelles. L’amendement, qui permet désormais les poursuites même pour simples voies de fait, a permis d’accuser Jonathan Roy trois jours après son introduction.

« On ne peut pas changer les règles et dire à un individu que son comportement était tolérable et acceptable à l’époque, mais qu’il ne l’est plus maintenant et qu’on peut donc le poursuivre. Quand il a sauté sur la patinoire, Jonathan Roy était en droit de s’attendre à ne pas être poursuivi s’il n’infligeait pas de blessures à un adversaire en vertu de la directive datant de 1977 », a plaidé son avocat, Me Magnan.

Le juge a quant à lui estimé que le Code criminel prime avant tout et que tout citoyen canadien doit savoir qu’il est criminel de s’en prendre à un autre, peu importe si c’est dans la rue ou sur une patinoire.

Dans sa requête, l’avocat du gardien de but affirmait également que son client a eu droit à une enquête biaisée. En cour, l’enquêteur Larry Boudreau, de la police de Saguenay, a d’ailleurs admis que seul Jonathan Roy avait retenu l’attention de la police, même si d’autres joueurs des deux équipes avaient commis des gestes violents ce soir-là.

Le juge a tout de même considéré que l’enquête a été menée convenablement, puisque, selon lui, Jonathan Roy a été le seul à poser des gestes aussi grave qu’aller jusqu’à enlever le masque de Bobby Nadeau et le frapper à plusieurs reprises même s’il était étendu sur le sol et ne répondait pas à ses coups.

Le procès aura lieu le 7 octobre. La peine de Jonathan Roy pourrait aller d’une amende à cinq ans d’emprisonnement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chesc0 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines