Magazine

Le trafic d'organes une plaie

Publié le 07 septembre 2009 par Sergeadam
Le trafic d'organes une plaie Rien ne sert de faire l'autruche, le trafic d'organes est un commerce fort lucratif pour les fraudeurs qui alimentent certains chirurgiens « sans conscience » qui soignent les riches de la planète et en particulier les biens nantis des pays occidentaux. Les pauvres vendent leur rein pour survivre, car dans leur pays sous-développé, l'impérialisme pille à volonté leur richesse pour nourrir leurs esclaves salariés.
L’article de Donald Bostrom a soulevé une tempête qui provoque des remous dans les pays impliqués. L’arrestation récente au New Jersey du rabbin Itzhak Rosenbaum a soulevé une polémique et remis Israël ainsi que son ami américain sur la liste des pays qui pratiqueraient ce genre de commerce. Les médias n'en font pas beaucoup d’écho et avec raison, car en soulevant le tapis on pourrait apprendre des choses que certains ont intérêt à dissimuler.
Dans un article d’Al ManarTV, on mentionne que « des enfants algériens seraient convoités dans le trafic d'organes illégal »Voici ce que l'on peut y lire :
Le trafic d'organes une plaieNouvelle révélation dans l'affaire du trafic d'organes dirigé par plusieurs rabbins, dont le rabbin américain : des enfants algériens font partie des victimes convoitées.
Ils sont kidnappés de l'ouest de l'Algérie puis emmenés malgré eux au Maroc où l'opération d'extirpation des organes a lieu avant de les envoyer aux États-Unis ou en « Israël », pour un montant allant de 20 à 100,000 dollars, révèle le journal en ligne « Al-Khabar ».
Citant le président de l'organisme algérien national pour promouvoir la santé et le progrès le professeur Moustapha Khayati, indique que « le dossier de démantèlement du réseau international (découvert au New Jersey) lié à la ville (Algérienne) de Tlemcen compte des Algériens, des Marocains, des Africains qui sont des spécialistes d'enlèvement d'enfants algériens.
« L'enquête s'est penchée sur le lieu où les opérations d'extirpation des organes se faisaient; il s'est avéré qu'elles avaient lieu à "Woujda" au sud du Maroc » a ajouté Khayati assurant que l'enquête se faisait en collaboration avec l'Interpol.
L'accusé Rosenbaum a reconnu son implication dans ce trafic qui a des ramifications avec l'entité sioniste signalant que le réseau avait également des activités au Maghreb.
Des soupçons ont également été suscités chez les Palestiniens, sachant que certains cadavres de jeunes tués par des soldats israéliens n'ont pas été restitués, ou l'ont été après en avoir extirpé les organes.
Source Al ManarTV
Sur le trafic d'organes un article paru en mars 2009 fait mention d'un trafic qui aurait eu lieu au Kosovo sous l'instigation de l'armée de L'UCK et dont les Serbes aurait été victimes. Vous trouverez d'autres articles sur le même sujets.
1 TRAFIC D’ORGANES AU KOSOVO : DE NOUVELLES PREUVES2 TRAFIC D’ORGANES AU KOSOVO : LA SUISSE CHANGE D’AVIS3 Tsahal, une armée qui insuffle la vie4 La vérité cachée sur le réseau israélien de trafic d’organes5 Palestinian Organs for sale and experiments6 À la recherche du Dr Horreur Radio Canada qui fut arrêté au Népal Sur le trafic d'organes un très bon dossier à lire sur le site de Chien Guevara

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sergeadam 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog