Magazine France

Dérapage de Brice Hortefeux et Manuel de survie 2.0 à l'usage des hommes politiques…

Publié le 11 septembre 2009 par Mguillois

Et un de plus ! Ce coup-ci, c'est Brice Hortefeux qui s'y colle. Ca s'est passé samedi dernier, à l'université des jeunes UMP. Notre ministre de l'Intérieur s'est laissé aller à quelques propos décalés en off, filmés à son insu (?) et postés quelques jours plus tard sur YouTube. Voici donc la vidéo du jour…

                    
En attendant le prochain à se faire épingler au jeu du camera-man amateur, voici un petit manuel de survie à l'usage exclusif des hommes politiques, des vip de l'actualité et autres peoples :
Réflexe n°1
La caméra qui vous filme n'est plus forcément celle juste en face de vous. La grosse, là, portée sur l'épaule par un cadreur en jean-basket et avec un voyant rouge allumé dessus quand elle tourne. Elle prend parfois l'allure d'une discrète caméra DV a peine plus grosse que la main qui la tient, d'un banal téléphone mobile, d'un appareil-photo numérique ou parfois même d'un simple stylo. Alors, 1er réflexe : à toute heure du jour et de la nuit, souriez… ;-)
Réflexe n°2
Les nouveaux médias sont rapides, très rapides même. Ils court-circuitent de plus en plus les médias traditionnels (télévision, presse, radio) dans l'exercice du scoop et de l'info immédiate sortie de nulle part. Sachez qu'il ne suffit que d'1 pouce et de 3 clics pour 1) filmer une scène dans la rue, 2) la publier en temps réel sur son blog sans attendre d'être rentré chez soi et 3) en avertir l'ensemble de ses amis, où qu'ils soient, via Facebook ou Twitter. Cqfd : mettez illico en place un outil de veille pour détecter avant tout le monde ce qui se dit sur vous avant qu'un éventuel buzz ne prenne.
Réflexe n°3
Même s'il semble évident qu'une partie des internautes n'attendent que l'opportunité de filmer une séquence croustillante pour booster l'audience de leur blog ou de leur chaîne YouTube, vous pourrez peut-être calmer votre paranoïa en vous disant que l'autre partie vous veut du bien et cherche secrètement à vous aider à guérir de votre schizophrénie. Faut bien le dire, le papier glacé n'est plus en odeur de sainteté chez les internautes. On se doute que, comme nous, le matin vous avez besoin d'un bon café et de quelques retouches Photoshop pour émerger, qu'il vous arrive de dire de temps à autre des grossièretés, putain ! et parfois même de vous livrer à des insanités. Mais attention : nous, on est pas des menteurs, donc inutile de nier effrontément ! 'Peut-être pour vous le moment de réconcilier un tant soit peu le personnage public et le personnage privé.
Réflexe n°4
Vous vous êtes fait(e) piégé(e) ? Bon c'est la vie, ça va passer… En attendant le prochain sur la liste, restez positif. Tout ça finalement c'est plutôt drôle, alors réagissez avec humour. On est dans le Café du commerce, parfois dans le Boulevard. Soyez donc inspiré et ludique jusqu'au bout… ou restez tristement irréprochable !
Réflexe n°5
Ca devient sérieux ? Ca ne vous fait plus du tout rire… ? Voyons dans ce cas les choses calmement. S'il y a du fond et une argumentation dans l'attaque, argumentez vous aussi. Ne restez pas muet. Postez un commentaire sur la vidéo pour corriger les faits et en donner votre version. Restez conciliant, bon esprit et constructif. Saisissez la chance qui vous est offerte de "retourner" la situation en ouvrant au besoin un véritable débat. Lancez un blog qui lui sera dédié. Développez vos arguments et faites appel à votre communauté de fans sur la toile pour amplifier le contre-buzz. Ca le rendra encore plus visible.
Réflexe n°6
Non, là ce n'est plus possible, c'est une agression caractérisée : je porte plainte ! Un réflexe à n'activer qu'en tout dernier recours après avoir épuisé toutes les possibilités offertes par le dialogue. Car si l'erreur "à chaud" est humaine, donc vous sera pardonnée, il en est tout autre pour les réactions procédurières froidement cogitées. C'est le meilleur moyen de relancer une 2ème vague de mauvais buzz. Non, avant d'en arriver là, dites-vous que l'agression dont vous êtes victime est souvent la conséquence d'un acte inconsidéré, opportuniste ou militant, donc palabrez ! En attendant, voici un garde-fou qui vous sera utile pour juger des usages du net (+ lien vers note gautier)
Réflexe n°7
Tirez-en votre parti ! Les médias traditionnels vous contraignent inévitablement à la langue de bois et au politiquement correct. Utilisez donc les médias alternatifs offerts par Internet pour faire passer certaines de vos idées sous une autre forme. Moins formatée, plus conviviale, plus directe. Allez-y, testez… Au pire, vous corrigerez un propos mal venu, une intention mal interprétée. Au mieux, vous aurez réussi à envoyer un signal faible. A bon entendeur…

Souvenirs-souvenirs :




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mguillois 387 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte