Magazine Société

Régionales : Bruno Le Maire ignore la Normandie

Publié le 21 septembre 2009 par Blocnotes

Tant que les Normands du haut s'obstineront à jouer entre eux sur un demi-terrain de football, aucun espoir de voir la Normandie jouer la Coupe d'Europe !

Les élections régionales se préparent. Et les élus régionaux - ainsi que ceux qui souhaitent l'être - font comme si de rien n'était, comme si les Normands ne réclamaient pas la réunification.

La semaine dernière, j'ai écouté avec attention la déclaration de Bruno Le Maire,ci-devant ministre de l'Agriculture, candidat au fauteuil de président de la Normandie du Haut.

On croit rêver. Pas un mot sur l'indispensable réunification de la Normandie en une seule Région, condition sine qua non de l'efficacité concrète de ses futurs choix politiques, qu'ils soient de droite ou de gauche.Comme si la question ne se posait même pas.

Pourtant, j'ai encore dans l'oreille la déclaration du président de la République auquel Bruno Lemaire doit tout, favorable à la réunification.

Il me semblait pourtant que de grands pas avaient été faits, tant à gauche qu'à droite, sur le chemin de la réunification. Que le rapport Edater, entre autres, avait démontré à quel point la division de la Normandie était à l'origine d'un retard de croissance responsable de la perte de milliers d'emplois.

La question doit être posée. Je reprendrai donc, avec mes amis, le bâton de pélerin sur la route de la Normandie unifiée. Un jour, le mur de Berlin a fini par tomber...

Un jour, la Normandie jouera dans le cour des régions européennes. Le jour où sa classe politique cessera de jouer au badminton sur la plage pour entrer dans le circuit du tennis professionnel et accepter de jouer le Grand Chelem. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blocnotes 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine