Magazine Société

"Alertez les bébés"

Publié le 21 septembre 2009 par Pascal_martineau

Créée en 2000 à l’initiative de Lionel Jospin par une loi adoptée à l’unanimité du Parlement, l’institution du Défenseur des Enfants est aujourd’hui en sursis.
Un projet de loi du gouvernement Sarkozy-Fillon en prévoit en effet la dilution dans un nouveau « machin » : le « défenseur des droits » (qui absorbe aussi le Médiateur de la République). Autrement dit, une disparition pure et simple. En niant une place spécifique et indépendante aux droits et à la cause des enfants, cette mort annoncée constitue une régression supplémentaire de notre société. Une de plus. Alerte. « Alertez les bébés ».
Plutôt que de longs discours, je publie ci-dessous le communiqué du Comité des Jeunes du Défenseur des enfants.
J’invite chacun et chacune à signer la pétition s’opposant à la suppression du Défenseur des Enfants.

Le Défenseur des enfants est amené à disparaître sur décision du Conseil des ministres datant du 9 septembre 2009.  Une suppression du Défenseur sans concertation ni consultation, alors même que nous fêtons cette année le 20ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE).
Cette suppression pose un problème : comment une grande machine regroupant le Médiateur de la République, la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) et le Défenseur des Enfants, pourrait avoir l’humanité, le temps et la patience nécessaire pour recueillir la parole de l’enfant et agir dans son intérêt ?
Au nom de tous les enfants de France, nous demandons aujourd’hui au gouvernement et au président de la République de revenir sur leur décision. L’enfance a besoin, pour la défendre et agir dans son intérêt, d’un Défenseur des enfants clairement identifiable et indépendant.

Le Comité des Jeunes du Défenseur des enfants


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal_martineau 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine