Magazine

Un œil sur les entreprises

Publié le 21 septembre 2009 par Bordeaux7
Un œil sur les entreprisesLa préfecture veut informer régulièrement sur l’état de l’économie dans la région. Ainsi, les données chiffrées de cette rentrée semblent plutôt encourageantes sans pour autant parler de sortie de crise Face à la crise, de nombreux acteurs se mobilisent pour tenter de soutenir le tissu économique de la région. Parmi ces intervenants, l’État et son représentant régional le Préfet, qui avait réuni mercredi denier le comité de suivi du financement de l’économie pour évaluer la situation. En Aquitaine, quelques signes semblent indiquer une évolution positive, sans pour autant parler encore de sortie de crise. Mais l’Etat est intervenu notamment par le biais de conventions. « Nous en avons signé, avec le conseil régional, avec six branches professionnelles. Cela représente un engagement Etat-Région de près de 10 millions d’euros. Notre objectif est simple, il s’agit de tout mettre en œuvre pour que les entreprises ne licencient pas», explique le Préfet.  «Nous mettons en place des outils pour qu’elles puissent avoir des possibilités de mixage de chômage partiel et de temps de formation pour les salariés par exemple ». Parmi les outils existants, il y a tout d’abord les dispositifs de financement ainsi que les structures qui agissent sur ce secteur, comme la Banque de France qui joue le rôle de médiateur du crédit. À ce titre, les dossiers de demande n’ont jamais été aussi nombreux .« Le médiateur du crédit a reçu 411 dossiers de la part d’entreprises en difficultés, 75 % ont été acceptés et les 3/4 ont reçu une réponse positive ». Les autres dossiers ont été transférés vers le comité départemental d’examen des problèmes de financement des entreprises (Codefi). Un signe qui ne trompe pas cependant, son activité a explosé en un an. «Sur une année normale, le Codefi examine 50 dossiers par semestre. Là, ils sont près de 300 », complète Dominique Schmitt. Une situation rendue plus difficile encore, on le sait, par la frilosité des banques à prêter de l’argent. à en croire le Préfet, celles d’Aquitaine ne seraient pas parmi les plus réticentes. « Les banques ont joué le jeu sur le crédit», assure-t-il. Parallèlement au secteur privé, la préfecture rappelle «qu’Oséo (établissement public français chargé de soutenir l’innovation et la croissance des PME) est un appui avec la Caisse des Dépôts et Consignations pour les entreprises qui ont besoin de fonds propres ». Si les indicateurs de l’OCDE et de la Banque de France sont, dixit Dominique Schmitt, bien orientés, et « montrent que le déclin est stoppé », certains secteurs souffrent encore comme le BTP, ou s’attendent, comme l’aéronautique à essuyer, avec retard, les effets de la crise.
Nicolas Cendrèsœ

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte