Magazine Science

Le centre de la Voie Lactée photographié au Mont Paranal

Publié le 21 septembre 2009 par Pyxmalion @pyxmalion
Zoom dans la Voie Lactée

Zoom dans le centre de la Voie Lactée

Evoqué la semaine dernière et développé à l’occasion de l’Année Mondiale de l’Astronomie, le Gigagalaxy Zoom Project vient de dévoiler sa seconde partie qui en compte trois. Évidemment, c’est magnifique, c’est splendide ! C’est le centre de notre galaxie. Et l’un des buts de ce grandiose projet est, bien sûr, de donner à voir ce spectacle dans toute sa majesté, tel qu’il peut être perçu dans les meilleures conditions, c’est à dire sous un ciel d’une grande clarté, dénué de toute pollution lumineuse et autre … Ce ciel-là, Stéphane Guisard – auteur de cette superbe mosaïque de photographies – n’est pas aller loin de son lieu de travail pour le trouver. C’est sur les flans du Mont Paranal, à quelques centaines de mètres du Very Large Telescope où il est responsable de l’optique de ces géants, qu’il acquit patiemment plus de 1 200 photographies de cette partie de la Voie Lactée ! Pas moins de 200 heures d’exposition furent nécessaires, réparties sur 29 nuits.

Cette image composite obtenue est une grande fenêtre ouverte sur la partie centrale de notre galaxie. Nous sommes dans la direction des constellations du Sagittaire et du Scorpion. C’est d’ailleurs au sein de cette dernière que l’on peut voir la rougeoyante étoile Antarès, en haut à droite de l’image, cottoyant l’ensemble Rho Ophiuchi, très coloré et nimbé de gaz. Toujours dans cette direction mais beaucoup plus loin derrière – pourtant bien visible – l’amas globulaire Messier 4, riche conglomérat de centaines de milliers d’étoiles situé aux abords de notre grande galaxie
En revenant sur la partie la plus dense de l’image, on peut voir qu’elle est zébrée de lagons sombres. Des milliards et des milliards de poussières masquent ainsi des milliards d’étoiles. Invisible mais bien là, au centre de la galaxie, est tapi un gigantesque trou noir.

C’est une partie du ciel fascinante que seuls les observateurs situés entre les tropiques du Capricorne et du Cancer peuvent au mieux en profiter car suffisamment haut au-dessus de l’horizon, pourvu que la qualité du ciel et de l’atmosphère soient au rendez-vous.

Les images de Serge Brunier et Stéphane Guisard appartiennent désormais au patrimoine mondial de l’humanité. Elles montrent la Voie Lactée dans toute sa beauté et toute sa majesté, car captée dans les lieux les plus reculés de la planète, loin du bruit et de la fureur de notre civilisation industrielle.

Rendez-vous le 28 septembre pour la troisième partie du Gigagalaxy Zoom Project.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Sur la vidéo ci-dessus, on peut voir un zoom qui nous emmène vers l’étoile Antatès, Rho Ophiuchi et l’amas globulaire Messier 4.

Régalez-vous en vous promenant dans la Voie Lactée et en plongeant dans de nombreux détails sur le site internet Gigagalaxy Zoom Project.

Crédit photo : ESO et Stéphane Guisard.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 23432 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog