Magazine

Le 06, quelques chiffres

Publié le 21 septembre 2009 par Jfa

66% de la population du département (à peine plus d’un million d’habitants) se localise sur 10% de sa superficie: le littoral. 36 communes sont soumises à la loi SRU qui exige 20% de logements sociaux; seul deux villes (Carros et Valbonne-Sophia Antipolis, seules villes à gauche) atteignent ce seuil.

En 2005, 9% de la population du département vivait sous le seuil de pauvreté, dont 47 600 dans la Communauté de communes niçoise, 750 de plus qu’en 2001, accroissement essentiellement localisé chez les plus de 40 ans.

70% de la population du département est éligible au logement social, en très nette augmentation entre 2001 et 2005.

En 2005 comme en 2006, près de 19 000 nouvelles demandes de logement social ont été faites, en sensible augmentation par rapport aux années précédentes et on estime que très peu de demandeurs, lassés, renouvellent leur demande d’une année sur l’autre. Parmi ces demandes, on constate une forte proportion de personnes seules, 73% de ménages avec un ou deux enfants, 65% de ménages sans activité professionnelle.

Selon les estimation officielles, 6% du parc de logements privés peut être qualifié “d’indigne”.

Le 06 est un des départements de PACA où l’évolution des logements sociaux financés est la plus faible et où celui des logement sociaux attribués est en baisse continue et sensible depuis 2004 (3 164 en 2006 contre 4228 en 2004).

Tous ces chiffres sont issus du Plan départemental d’action pour le logement des personnes défavorisées du Conseil Général, en date du 8/06/09.

- Taxe carbone: “Les Verts refusent la taxe carbone telle qu’elle a été présentée début septembre par le chef de l’Etat. Ils militent pour un coût de 32 euros la tonne de CO2 rejeté contre les 17 euros décidés par Nicolas Sarkozy, veulent inclure l’électricité dans l’assiette de la taxe et améliorer le système de redistribution”. Reuters/Le Monde.

- “Un amendement PS du 9 septembre permet aux élus corrompus d’être à nouveau élus. Dans la discrétion, l’Assemblée nationale a adopté le 16 septembre 2009 un amendement socialiste à la loi pénitentiaire qui abroge l’article L. 7 du code électoral, lequel prévoyait une peine automatique d’inégibilité (corruption, prise illégale d’intérêts, violation des règles des marchés publics) en cas de condamnations à certaines peines qui semblaient incompatibles avec les fonctions d’élus”. MediaPart . Que voilà une opposition parlementaire qui fait son travail d’opposant et s’oppose ..!

- Il est extrêmement important de se battre pour sauvegarder la neutralité du Net (souligné par moi). Le Monde.

- “Un collectif d’ONG et d’associations lance une campagne “Stop paradis fiscaux”". Le Monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte