Magazine Cyclisme

Mondiaux - CHAVANEL A PRIS SES MARQUES

Publié le 22 septembre 2009 par Roltiss @roltiss

Mondiaux - CHAVANEL A PRIS SES MARQUES
Chavanel Sylvain
COPIE INTERDITE
Copyright © 2005-2009 Fotoreporter Sirotti Italia - Tutti i diritti riservati.
www.sirotti.it

http://www.sirotti.it/

www.lanouvellerepublique.fr
Autorisation du 03.02.2005
Sylvain Chavanel a déjà effectué deux grosses entraînements sur le circuit de Mendrisio. Il a été rejoint hier après-midi par le reste de l’équipe de France.

Depuis samedi, Sylvain Chavanel a pris ses quartiers à Mendrisio (Suisse), théâtre des championnats du monde, le week-end prochain.
 
L'équipe de France a posé ses valises hier après-midi dans le Tessin. Elle y a donc retrouvé un Sylvain Chavanel arrivé 48 h plus tôt. Le signe que le Châtelleraudais prépare l'échéance planétaire avec beaucoup de soin. « N'étant pas sur le Tour d'Espagne, je me suis entraîné durement entre les courses. J'ai enchaîné des séances difficiles sur trois jours avec du repos entre chaque. Je suis allé à Gérone (Espagne) puis ce week-end, j'ai effectué deux grosses sorties sur le circuit des championnats. »
 
“ Pas
de pression particulière ”

 
Un circuit de 13,8 km (à parcourir 19 fois soit 262,2 km) comportant deux bosses - l'Acqua Fresca et la montée de la Torrazza di Novazzano - entrecoupée d'une descente technique de 4,5 km. Voilà qui devrait plaire au numéro 1 français. « Oui, c'est un circuit qui me convient mais c'est un championnat, c'est toujours particulier. Il faut voir comment la course va se dérouler. Maintenant, avec mon expérience (N.D.L.R. : il disputera son sixième mondial professionnel), je sais comment ça se passe en général. Sur un circuit court comme celui-là, cela devrait se faire par l'arrière au fil des tours. Ensuite, il faudra être très costaud dans le final. Je vais essayer de sentir ma course au mieux mais l'important est que nous formions un bon collectif de façon à ce qu'au moins l'un de nous six fasse un bon résultat (1). En tout cas, je ne me mets pas de pression particulière, j'aborde cela comme une classique. Avec la Quick Step, j'ai appris à mieux préparer ce genre d'événements. »
Physiquement, le Châtelleraudais semble sur la montante si l'on se fie à ses dernières performances. Accrocheur dans le Keizersberg à Louvain (4e) début septembre, on le vit ensuite à l'avant dans le final de Paris-Bruxelles, avant un joli numéro dans l'ascension pavée de la Citadelle de Namur mercredi lors du Grand Prix de Wallonie. « Je me sens plutôt bien », confirme l'intéressé qui ne doublera pas avec le contre-la-montre (2), jeudi. « Je n'ai pas été retenu, c'est comme ça », commente-t-il sobrement.
Une non-sélection qui lui sera peut-être profitable dimanche pour cette seconde édition des championnats du monde à Mendrisio. La première remonte à 1971. Après une belle empoignade, Eddy Merckx y avait devancé Felice Gimondi, la troisième place revenant à Cyrille Guimard. On devine aisément que les Français signeraient de nouveau pour une médaille de bronze, Sylvain Chavanel le premier.

(1) Outre Sylvain Chavanel, la sélection française comprend Pierrick Fedrigo, Thomas Voeckler (Bbox Bouygues Telecom), Dimitri Champion (Bretagne Schuller), Christophe Le Mevel (Française des Jeux) et Christophe Riblon (AG2R). David Le Lay (Agritubel) est remplaçant.
(2) La France y alignera Jérôme Coppel (Française des Jeux) et Jean-Christophe Perraud (Creusot cyclisme), champion de France surprise en juin dernier à Saint-Brieuc. David Le Lay est, là aussi, remplaçant.

Emmanuel Esseul

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines