Magazine Finances

Le criminel professionnel

Publié le 22 septembre 2009 par Fabien Major @fabienmajor

lacroixcarteDevant toute la médiatisation de l’affaire Norbourg, les avocats de Lacroix croyaient qu’il ne pourrait avoir un procès juste et équitable. Mais, devant la preuve accablante et certainement devant une proposition d’échanges d’informations, voir une entente avec la couronne, Vinny a plaidé coupable aux 198 accusations criminelles qui pesaient contre lui.

Dommage, on ne pourra peut-être jamais savoir pourquoi la Caisse de Dépôt et de Placements du Québec lui a cédé sans vérifications «Justes et équitables », sur un plateau d’argent les fonds Évolution de Teraxis. On ne saura peut-être pas non plus, pourquoi à l’AMF, à chaque fois que quelqu’un tirait sur la sonnette d’alarme, une main « juste et équitable » venait l’éteindre et l’empêcher de retentir trop fort. On ne saura peut-être pas, pourquoi l’ancien président de la Caisse de Dépôt, Jean-Claude Scraire obtenait des contrats « justes et équitables » de Norbourg…

Mais au moins, c’est maintenant officiel. Avec son beau casier judiciaire tout neuf, la prochaine carte d’affaires de Vincent Lacroix pourra légalement et officiellement porter les titres de: fraudeur, crapule, voleur, bandit, filou, vilain, magouilleur, manipulateur… et criminel agrée!

Brinks


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fabien Major 12992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine