Magazine Caricatures

Le Conti démontait Crise-tôt !

Publié le 08 septembre 2009 par Ruminances

mathieu01.jpgLes émissions politiques à la téloche se comptent sur les doigts d'une main, même celle d'un manchot. La qualité est souvent des plus décevantes et les figurants se pavanant sous les sunlights des topics semblablement toujours les mêmes. Tiens, prenez maux croisés sur France 2, une émission qui se veut informative, avec analyse de la merde sociale, économique et surtout politique du moment, ça se laisse regarder mais toujours cette impression de fade une fois le débat achevé. Hier soir pourtant, le deuxième débat valait la peine d'être vu, non pas parce que les habituels squatters de la vie politicienne et autres journaleux soi-disant efficients étaient conviés à nous éclairer de leur science passablement redondante, mais tout simplement parce que de temps en temps , il se trouve un invité qui n'a que faire de la bienséance et du respect d'autrui, qui te rentre dans le lard surtout quand t'as du porc sans salut en face de toi.

Donc sur ce plateau de fruits d'amers, on pouvait admirer des professionnels de la caste dite savante qui font et défont l'actualité quelle qu'elle soit, à savoir des paresseux ridicules: l'inénarrable Laurent Joffrin et le partisan chantant du Fig mag Alexis Brézet, et des politiques : le fabuleux Frédéric Lefebvre et le brun ténébreux voire opaque Benoît Hamon. Jusque là on se dit qu'on va s'emmerder sévère et surtout entendre les mêmes conneries une nouvelle fois débitées par des mecs qui n'ont aucune prise directe avec la réalité de ceusses qui traînent la savate au quotidien. Et puis on remarque une tronche, celle d'un gonze qui en impose, taillée à la hache, épaules larges, regard noir. Avec lui tu sais immédiatement que ça va causer vrai, pas la peine de tourner la langue 7 fois, telle la devise de l'OM, ce bonhomme va droit au but.

Y'a des types qui imposent naturellement le respect, l'admiration, la sympathie en somme, ce mec en fait partie. Xavier Mathieu sur ce plateau dominait de la tête et des épaules les fanfaronnades et autres pensées aseptisées. Condamné par notre justice que l'on sait impartiale et évidemment indépendante, Xavier en a pris pour 6 mois avec sursis pour, rappelons le, saccage d'une préfecture. Si ma mémoire ne flanche pas, ce délégué CGT des “Conti” avait été vedette malgré lui du flot médiatique s'abreuvant de la misère ouvrière, sûr que ça doit faire mouiller la bourgeoise du jt de tf1 en voyant ce bellâtre fracasser ici quelques ordinateurs d'ordonnateurs, là du mobilier de bourreau.  De mémoire, mais peut être me trompe-je, là où France 2 avait eu la jugeote et la décence de flouter le faciès de ce redoutable syndicaliste, TF1 dans sa généreuse et inlassable soumission à la quête (qui a dit l'enquête!!!) de la vérité, s'octroyait le droit, sans savoir, de montrer Xavier Mathieu non pas cul nu mais face caméra bien reconnaissable, on ne sait jamais, si cette belle entreprise de déstabilisation peut aider l'injustice tant il est vrai qu'un bureau de préfet mis en vrac désorganise les rouages de notre belle administration, on l'a suffisamment expérimenté à Saint-Lô ou ailleurs!!

On ne se méfie jamais assez des auxiliaires du pouvoir qui font de l'être anonyme un sujet de complément pour 20H. Le jugement dernier reconnaît par son accusation Xavier Mathieu coupable des faits de société qui ne lui sont pas toujours reprochés, ce mec et ses potes de Conti ont fait valser des bricoles dans un haut lieu de l'état, soit;  quand des sympathisants de la droite au pouvoir s'en donnaient à coeur joie pour détruire avec une violence bien pire des locaux de notre belle république ou un bureau de ministre, que faisait cette justice que monsieur Sarkozy veut semblable pour tous, que l'on soit puissant ou insignifiant ??!!??

Que s'est-il donc passé hier soir chez Calvi ?
(lire la suite…)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ruminances 506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte