Magazine Asie

Les épices indiennes (3/8)

Publié le 22 septembre 2009 par Olivia1972

Le gingembre Les épices indiennes (3/8)


Le terme gingembre vient du sanskrit (langue indo-européenne) "shringavera", qui signifie "en forme du bois du cerf". Ce mot a donné le latin "zingiber", dont dérive le français "gingembre", apparu XIIIe siècle.

Plusieurs pays produisent du gingembre dont la Chine, la Jamaique, l’Australie et le Nigeria. Le cru indien, a une saveur agréablement citronnée : on le destine surtout à l'exportation, si bien que la plus grande partie de la production de ce pays est déshydratée.


En Inde, on cuisine le gingembre pour relever les viandes, les poissons, le riz et les purées de légumes. Il sert également à parfumer le thé.


Le gingembre est une plante de la famille des zingibéracées, cultivée dans les pays chauds pour sa racine (rhizome). Originaire d’Inde, de Chine et de Malaisie, on utilise le gingembre dans ces pays comme condiment et pour ses vertus médicinales depuis plus de 5000 ans. Le gingembre fut l’une des premières épices orientales à être consommées en Europe, puisqu’il y fut amené par des marchands arabes peu avant le début de notre ère. Sa consommation se développa particulièrement en France au Moyen Age, notamment en raison de ses propriétés médicinales.


Le gingembre est riche en minéraux mais pauvre en sodium. Il convient ainsi parfaitement à un régime sans sel, permettant de relever les plats sans sel. Fraîche, cette racine parfumée vous fournit 60 calories pour 100 g, contre 322 lorsqu’elle est séchée. Toutefois cet apport énergétique a peu de conséquences, le gingembre étant consommé en quantités négligeables, en particulier en Europe. Cette épice est donc idéale pour agrémenter des plats dans le cadre d’un régime minceur.


On attribue au gingembre de nombreuses qualités médicinales. Il est tout d’abord réputé pour favoriser la digestion. Des études ont par ailleurs montré qu’il serait efficace pour lutter contre le mal des transports, ainsi que contre les nausées et les vomissements liés à la grossesse. En outre, ses composés antioxydants permettraient de prévenir les maladies cardiovasculaires et certains cancers. Le gingembre a enfin une réputation sulfureuse, car on lui confère des vertus aphrodisiaques.


L’Inde est un des grands acteurs mondiaux dans la production et l’exportation de gingembre, notamment dans l’huile de gingembre. La production indienne de gingembre déshydraté est de 25.000 tonnes.


Les épices indiennes (3/8)
La cardamome


La cardamome est aussi appelée par les indiens la « Reine des Epices » sans doute parce qu’elle est une épice chère (juste après le safran). L’Inde produit 60% de la production mondiale.


La cardamome est une plante herbacée appartenant à la famille de zingibéracées (de la même famille que le gingembre), qui pousse surtout dans le sud de l'Inde. Il y a pourtant plusieurs espèces de zingibéracées, et on l'appelle cardamome verte pour la différencier des autres espèces. C'est son fruit en forme d'une capsule vert gris qui renferme les graines lesquelles seront utilisées comme une épice.


On prêt à la cardamome plusieurs vertus médicinales ; la cardamome est utilisée contre les infections de la gencive ou de la gorge. Elle aide à prévenir la congestion des poumons et la tuberculose pulmonaire. Elle facilite aussi la digestion et calme les douleurs d’estomac. On a aussi constaté que la cardamome neutralise les odeurs de l’ail et les effets de la caféine.
Et tout cela sans oublier sa propriété antidote contre les venins de serpents et de scorpions.

                                        
                                             A SUIVRE (prochain article : la muscade et la cannelle)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivia1972 1305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines