Magazine Maladies

«Vaccination sur une base volontaire» oui mais…

Publié le 22 septembre 2009 par Suzanneb

«Vaccination sur une base volontaire» oui mais…

Louise-Maude Rioux Soucy – Le Devoir, 22 sept 2009

H1N1 – Le personnel soignant non vacciné risque d’être confiné à la maison

La vaccination du personnel soignant contre la grippe A(H1N1) se fera comme pour le reste de la population, sur une base strictement volontaire. Ceux qui refuseront le vaccin devront toutefois assumer les conséquences de leurs actes. Si leur décision personnelle compromet la sécurité du public, ils devront se retirer, et ce, à leurs frais, a confirmé hier le ministre de la Santé, Yves Bolduc.

Le Devoir, 22 sept 2009 - H1N1 - Le personnel soignant non vacciné risque d'être confiné à la maison

Vaccination sur une base volontaire ? Oui mais…

Le ministre Bolduc envisage des sanctions pour le personnel médical qui refuserait le vaccin… pour la sécurité du public. En suivant son raisonnement… et s’il se trompait ?

À supposer que le fait de vacciner la population puisse compromettre la sécurité du public… qui sera sanctionné et de quelle nature sera la sanction ? j’aimerais bien le savoir, car il faut y songer. Même l’OMS est d’accord pour dire que ce n’est pas chose impossible qu’une réaction indésirable se produise à grande échelle, mais il est impossible de la prévoir. (of course)

OMS – Innocuité des vaccins contre la grippe pandémique – 6 AOÛT 2009 | GENÈVE –

(…)

Une véritable réaction indésirable, dont le vaccin est directement responsable, peut aussi arriver, mais il est impossible de la prévoir. Compte tenu de l’innocuité des vaccins saisonniers, de tels événements devraient rester rares.

Par manque de temps, les données cliniques seront inévitablement limitées au moment où on commencera à administrer les vaccins contre la grippe pandémique. Les tests d’innocuité et d’efficacité devront donc se poursuivre après avoir commencé à les administrer.

Vous avez lu ?

Les données cliniques seront limitées au moment où on commencera à vacciner les populations.

Me voilà rassurée…  et vous ?

[MISE À JOUR DU 27 OCTOBRE 2009]

À lire également…

Terrorisme médical et complicité médiatique

Nicole Hébert - Tribune libre de Vigile – lundi 26 octobre 2009

Que les gens commencent à questionner cette vaccination systématique qui fait presque office de baptême contre le péché originel, il n’est que temps !

Après avoir entendu ce « bon » Docteur Poirier de la Santé publique, déclarer il y une semaine ou deux aux « Nouvelles » de TVA, qu’il avait « GRONDÉ » – oui, vous lisez bien : GRONDÉ – ceux de son Monde de la Santé qui avaient osé – les p’tits pas fins ! – exprimer leurs doutes ou leurs craintes à l’endroit de ce vaccin, il faut maintenant entendre le « bon » Docteur Ministre dire d’un seul souffle à SON personnel, tout en affirmant respecter le choix de chacun, que « le seul message qu’il faut répéter, et marteler, Mme Dussault, et retenir – et payer ! – c’est que LA SEULE façon de prévenir la grippe, c’est la vaccination et que ceux qui ne seront pas vaccinés, just too bad, doivent s’attendre au risque de se faire renvoyer chez-eux sans salaire ! Ils n’ont qu’à obéir au Docteur ! Comme, bientôt peut-être, ceux qui ne porteront pas de masques ou n’auront pas de Purell dans leur poche ou leur sac pour le sortir au restaurant !

Mais voyons donc ! Des attitudes et décisions aussi totalitaires ne surprennent donc plus personne ici ? Non mais, a-t-on encore le droit de penser tout seul dans ce pays ou non ? La vaccination est-elle libre au Québec ou NON ?

(…)

Encore une liberté qui fout le camp : éternuer en paix ! Sans culpabilité !

(…)

Oh, je sais que l’on prétend systématiquement que toutes les autres positions ne sont pas scientifiques et que l’on rejette tout ce qui n’est pas la Pensée dominante du revers de la main sous ce prétexte ! Mais de quelle Science parle-t-on ici ? Des études financées par les Compagnies pharmaceutiques ? Eh bien, comme la première qualité de la Science est de douter, moi je me permets de douter de toutes ces conclusions présentées ex cathedra médicale. Les Religions sont souvent dénoncées mais pas toutes ; il y a bien des sortes de Chapelles ! Et de Pouvoirs ! J’en ai assez des « bons » docteurs qui ont remplacé, dans la foi aveugle des gens, les curés d’autrefois ! Vivement que l’on mette sagement en doute tout ce pouvoir abusif qui ne sait plus parler – et prescrire – que des examens de laboratoire, des pilules, des vaccins… et qui éprouve apparemment de grandes satisfactions à culpabiliser ses ouailles.

Où sont-ils donc tous les sceptiques de profession ? Ceux qui doutent systématiquement sauf de La Science ? Alors que cette Science s’est pourtant assez souvent fourvoyée, non ? Faudrait peut-être aussi la démystifier un jour ! On aurait besoin d’eux pour faire contre-poids devant ce pouvoir éhonté que soutiennent médecins, politiciens, journalistes, médias… La collusion et l’omerta n’existent pas que dans le monde de la construction ! Dans le monde médical aussi, un jour peut-être pas si lointain, verrons-nous la nécessité d’une Commission d’enquête publique pour savoir à qui profite les excès…

Terrorisme médical et complicité médiatique - Nicole Hébert - Tribune libre de Vigile - lundi 26 octobre 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Suzanneb 1338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines