Magazine Santé

Paris 2012, Paris invite l'IFA

Publié le 22 septembre 2009 par Taliax

Paris 2012, candidate au Congrès de l'IFAParis 2012 : ce slogan vous inspire certainement l’échec de la capitale française à accueillir les Jeux Olympiques d’été dans notre pays. Je vous propose de reprendre à notre compte ce slogan pour la candidature de Paris à la tenue du Congrès de l’IFA en 2012. J’imagine déjà quelques internautes exulter à la lecture de cette info (Olivier en particulier).

Pour beaucoup d’entre vous, le congrès de l’IFA ne vous évoque certainement rien. Rappelons que l’IFA, l’International Fluency Association, est une association qui n’existe quasiment qu’au travers de son congrès sur les Troubles de la Fluence qui a lieu tous les 3 ans, tantôt dans l’hémisphère nord, tantôt dans l’hémisphère sud. Sur une durée de 4 jours, les plus grands spécialistes mondiaux du bégaiement se retrouvent pour une série de conférences et d’ateliers. Le 6ème congrès de l’IFA a eu lieu cet été, les 5, 6, 7 et 8 août, à Rio de Janeiro. Environ 70 conférences ont été présentées par d’éminents intervenants comme Luc de Nil, Mark Onslow, Ludo Max par exemple. Les interventions, en anglais, avaient l’avantage pour les locaux d’être traduites en simultané en portugais. Malheureusement, seuls 130 participants se sont déplacés à Rio. Ce manque d’affluence est certainement dû à plusieurs éléments dont la grippe A, les accidents d’avions dans la région, la violence…

L’usage aurait voulu que la ville organisatrice de l’édition 2012 soit déterminé à l’occasion du dernier congrès, mais ce n’a pas été le cas cette fois. Willie Botterill, la présidente de l’IFA, a sollicité les deux représentants français au congrès, Olivier Humez et Véronique Aumont-Boucand, tous deux membres actifs de l’APB, pour que la prochaine édition se tienne en 2012 à Paris.

La volonté de l’IFA est que la prochaine édition, qui doit se tenir en Europe selon une règle d’alternance, regroupe un nombre important de participants, ce qui signifie choisir une ville bien desservie par les transports internationaux et ayant une bonne réputation d’un point de vue sanitaire et sécurité. Il n’est pas question de rééditer le faible nombre de participants enregistrés à Rio. Nos deux français ont bien évidemment accepté la proposition de Willie Botterill, si bien que la France se retrouve aujourd’hui en excellente position comme ville candidate à l’organisation du prochain congrès.

J’imagine déjà pouvoir entendre ces grands experts dont les théories ne nous sont accessibles que via les traductions d’Olivier sur son blog, qui plus est en français s’il vous plaît ! C’est une opportunité unique pour la France et les bègues français d’entendre un son de cloches différents de tout ce que l’on a pu entendre jusqu’à présent (à de rares exceptions prêtes), notamment au cours des colloques de l’APB. La psychologie du bégaiement que l’on cultive en France cèdera la place aux études neurologiques et aux recherches très factuelles sur le bégaiement propres aux anglo-saxons. J’imagine Maguire présenter en France son Pagoclone sur le point d’être commercialisé. J’imagine la France au centre de toutes les attentions des bègues du monde entier. Ce congrès pourrait souffler un vent nouveau sur toutes les thérapies du bégaiement aujourd’hui pratiquées en France. A quand des expérimentations du programme Camperdown dans nos contrées ?

Ce congrès représente pour moi une chance formidable d’ouverture que nous n’avons pas le droit de refuser. Je soutiendrais à fond ce projet, et pourquoi pas mettre en place un comité de soutien à cette candidature. Dans un premier temps, je rejoindrai Olivier Humez et Véronique Boucand pour que l’APB soit le relais en France de l’organisation de ce congrès en 2012.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Taliax 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine