Magazine Hockey

Guy Boucher, l’enseignant

Publié le 22 septembre 2009 par Chesc0

guy-boucherGuy Boucher, entraîneur-chef des Bulldogs d’Hamilton: «On a mis une étiquette sur les comportements à avoir lorsqu’on est dans la LNH. On va lui dire qu’est-ce qu’on peut se permettre ou non comme professionnel. Il y a des choses à apprendre sur la glace, mais hors glace aussi».

«Pour plusieurs d’entre eux, ils vont se retrouver en appartement, à faire leur lavage et leur bouffe. L’an dernier, ils étaient en pension et tout était fait pour eux. Comme individu, c’est un cheminement qui doit être dirigé.»

«PK Subban l’a pris positif. Il est content de devenir professionnel et d’être dans une position pour apprendre. Ça laisse présager qu’il va progresser rapidement. Il est déjà dans le bon mode de pensée.»

«Il faut leur dire ce qu’ils ont bien fait tout en leur disant quoi améliorer.»

«Dans le cas de Desharnais, il a montré une vision du jeu extraordinaire, il a été premier sur la rondelle, il a contrôlé le jeu sur certains aspects. C’est ce qu’on va continuer de développer pour qu’éventuellement, il puisse demeurer avec le grand club.»

«Des joueurs comme Mathieu Darche, Mike Glumac et Alex Henry - lorsqu’il sera remis de sa blessure - sont non seulement de bons joueurs, mais aussi des joueurs d’expérience qui vont aider nos jeunes joueurs à s’améliorer plus vite»

«Tom Pyatt (encore présent au camp) a surpris tout le monde. Il joue avec acharnement autour du filet et est très fiable défensivement”.

«Je suis fier de Mathieu Carle (a survécu aux premières coupures). Il a connu des malchances lors des camps précédents, mais c’est extraordinaire ce qui lui arrive présentement».

«Mes Bulldogs seront un mélange très complet qui traduit beaucoup de profondeur. On a des joueurs de talent capables de nous aider en avantage numérique, des joueurs robustes, et surtout plusieurs jeunes qui sont premiers sur la rondelle et qui bataillent ferme dans les coins de la patinoire.

«On veut une équipe qui montre beaucoup d’acharnement, qui paie le prix pour être première sur la rondelle, et qui est responsable défensivement.”

«Je pense que cela rejoint bien la philosophie de Jacques Martin.»

«Pourquoi aller en Écosse? La réponse ets simple: On s’éloigne pour se rapprocher» (les Bulldogs de Hamilton quittent mardi soir pour Edimbourg afin de participer à la Coupe Gardiner, un tournoi préparatoire d’une semaine. 4 équipes y participeront: les formations  de Belfast et d’Edimbourg, et le club-école des Maple Leafs, les Marlies de Toronto.)

Julien Brisebois, directeur général des Bulldogs: «Sa philosophie (de Guy Boucher), c’est d’aller chercher le meilleur de chaque joueur en lui parlant de ses objectifs, de ses attentes, de ses craintes. C’est remarquable à quel point il s’attarde à cette tâche-là. Au niveau tactique, ils sont assez agressifs. Ça va être très excitant pour les partisans des Bulldogs».

David Desharnais: «J’ai été déçu en apprenant la nouvelle hier, mais aujourd’hui est un autre jour. Je pars en Écosse avec une attitude positive et avec l’intention de travailler à partir de mes forces, soit l’avantage numérique et ma vision du jeu.»

«J’ai été rétrogradé, mais j’ai vu que j’étais capable de jouer avec des joueurs de ce calibre-là”

«Je suis plus près que jamais de mon but.»


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chesc0 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines