Magazine Environnement

Shockvertising contre les SMS au volant - Holy Cow!

Publié le 25 août 2009 par Sdeclomesnil
Cow, c'est le nom de ce spot de la police de Gwent. Il parle de Cassie COWan, une jeune ado qui fait l'erreur fatale d'écrire un texto en conduisant, et qui entraine 4 longues minutes de souffrance... et 4 personnes au cimetière.
Ce n'est plus un secret pour personne, je ne suis pas un fan du shockvertising, cette vieille technique qui utilise des images à la limite de l'insoutenable pour faire passer un message sociétal. J'ai déjà amplement critiqué cette technique dans la tendance du shockvertising, ou encore le shockvertising est mort. Il faut croire qu'il ne l'est pas partout ni pour tout le monde...
Il existe certes un aspect culturel à ce type de publicité. Les britanniques l'utilisent trés souvent, notamment en termes de sécurité routière, comme c'est ici le cas. Le spot ci-dessous est susceptible d'en choquer plus d'un(e). Ames sensibles s'abstenir... C'est pour ca que je le place tout en bas de la page.
Ce spot, (qui ressemble plus à un court métrage qu'à une pub d'ailleurs), est destiné à être diffusé dans les écoles, lors d'un programme de 30 minutes sur la sécurité routière.
D'un coté, je suis assez convaincu que les jeunes assistant à de tels images éviteront de texter au volant, certes. Mais en même temps, il me semble que le même film pourrait fonctionner aussi contre l'alcool au volant, contre les drogues douces au volant, contre la vitesse au volant,ou pour le port de la ceinture... car finalement l'épisode du texto dure 20 secondes et tout le reste est consacré aux détails de l'accident.
A force de voir toujours les mêmes images d'accidents, de plus en plus pitoyables, larmoyantes (pitié le coup du bébé, c'est vraimment too much!), on finit fatalement par se lasser. On me répondra qu'il est adressé à des jeunes qui ont mons été exposé au phénomène. Je veux bien, mais ils ont tout de même l'age de conduire, ils en ont vu d'autres...
Ce qui m'étonne de la part des britanniques c'est qu'ils continuent encore et toujours d'utiliser cette recette du shockvertising depuis tant d'années. Ca me rappelle cette définition de la folie: "appliquer les mêmes recettes et attendre des résultats différents". Si les images-choc fonctionnaient, il n'y aurait plus d'accident depuis longtemps en Angleterre... La police de Gwent justifie sa campagne ici. Je ne suis pas convaincu. Je préfererai qu'ils me donnent des chiffres... mai je vous laisse juger, voici les images.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sdeclomesnil 114 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte