Magazine Asie

Ciné-club : Dilip Kumar

Publié le 21 septembre 2009 par Safran
Ciné-club : Dilip Kumar Dilip Kumar naît Yusuf Khan à Peshawar (actuel Pakistan) en 1922. Sa famille, négociante en fruits, s'installe à Bombay dans les années 1930, et Yusuf Khan s'installe à Pune dans les années 1940, pendant lesquelles il vend des fruits secs et gère une cantine.
Remarqué par
Devika Rani, des Bombay Talkies, il commence à tourner en 1944, sous le nom d'acteur de Dilip Kumar. Il joue dans une soixantaine de films ; à l'occasion, il réalise, chante, écrit et produit.
D'abord remarqué pour son sens de la tragédie, il diversifie ses rôles dans des films comiques, sociaux, historiques, ou d'action.
Au long de sa carrière qui dure jusqu'en 1998, il reçoit 8
Filmfare du meilleur acteur, record inégalé dans le cinéma hindi.

Devdas (1955, n&b)
Ciné-club : Dilip KumarUn grand classique de la littérature bengalie, maintes fois adapté à l'écran.
Devdas, jeune homme amoureux de sa voisine, Paro, qu'il connaît depuis l'enfance, ne peut l'épouser : son père le lui interdit car la mère de la jeune fille a été danseuse (sous-entendu, quasi prostituée). Pour couper court au problème, Paro est alors mariée à un homme riche et plus âgé qu'elle ; Devdas sombre dans l'alcoolisme dont une prostituée au grand cœur, Chandramukhi, voudrait le sortir ; mais il finit par mourir d'une cirrhose du foie devant les grilles de la demeure de sa bien-aimée.
Le réalisateur Bimal Roy avait été assistant réalisateur pendant le tournage du précédent Devdas, celui de P.C. Barua en 1935.
Il existe une version plus récente, aux magnifiques ballets ; celle de Sanjay Leela Bhansali, avec SRK et Aishwarya Rai (2002)
Réalisateur : Bimal Roy
Héroïnes : Suchitra Sen, Vijayanthimala
Héros : Dilip Kumar
Compositeur : S. D. Burman
Chanteurs : Lata, Asha, Geeta, Mohammed Rafi, Manna Dey
Notre avis : 3/5 (l'image des DVD disponibles en France est très sombre)

Madhumati (1958, n&b)
Ciné-club : Dilip KumarUn homme, dont la voiture est bloquée par un glissement de terrain, se refugie avec son passager dans une demeure qu'il a l'impression de connaître. A la vue d'un tableau, des souvenirs lui reviennent ; il raconte à son compagnon une histoire qu'il a vécue dans une vie précédente.
Le thème de la réincarnation est assez courant dans le cinéma indien. Dans Madhumati, on atteint des sommets de poésie amplifiés par la musique et l'interprétation des chansons par Lata Mangeshkar.
Réalisateur : Bimal Roy
Héroïne : Vijayanthimala
Héros : Dilip Kumar
Compositeur : Salil Chowdury
Chanteurs : Lata, Mubarak Begum, Manna Dey, Mukesh, Mohammed Rafi
Notre avis : 3/5

Mughzal-e-Azam (Le Grand Moghol, 1960 n&b, colorisé en 2004)
Ciné-club : Dilip KumarSalim, fils de l'empereur Akbar, tombe amoureux d'une danseuse de sa cour, Anarkali. Ce qui engendre beaucoup d'animosité entre le père, qui s'insurge contre la situation, et le fils qui ne veut pas céder...
Un classique du cinéma hindi, un peu pompeux, aux décors grandioses, aux milliers de figurants, qui dura si longtemps à préparer que plusieurs acteurs ont dû être changés entre la préproduction et le tournage.
Petite précision : dans la version en n&b de 1960, deux longues scènes musicales sont en Technicolor (un film entier en couleurs aurait coûté trop cher en 1960).
Réalisation : K. Asif
Héroïnes : Madhubala, Durga Khote, Nigar Sultana
Héros : Prithviraj Kapoor, Dilip Kumar
Compositeur : Naushad
Chanteurs : Lata, Shamshad Begum, Ustad Ali Khan, Mohammed Rafi
Notre avis : 3/5
Shakti (Energie, 1982)
Ciné-club : Dilip KumarUn jeune homme grandit avec une grande rancœur contre son père, policier intègre, qui l'a "sacrifié" pour ne pas céder à un chantage de gangsters. Adulte, il devient lui-même un chef mafieux poursuivi par son propre père.
Un film à voir pour l'affrontement entre deux grands acteurs de générations différentes. Un Filmfare du meilleur acteur pour Dilip Kumar.
Réalisateur : Ramesh Sippy
Héroïnes : Rakhee Gulzar, Smita Patil
Héros : Dilip Kumar, Amitabh Bachchan
Compositeur : R.D. Burman
Chanteurs : Lata, Asha, Kishore, Mahendra Kapoor
Notre avis : 2/5
Et aussi : Andaz (1949, Mehboob Khan), Naya Daur (1957, B.R. Chopra), Aadmi (1968, A. Bimsingh), Mashaal (1984, Yash Chopra)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte