Magazine Asie

Familles du cinéma indien : les Kapoor de Jeetendra

Publié le 17 septembre 2009 par Safran
Encore des Kapoor, mais pas les mêmes que les précédents (Kapoor ou Kapur est en effet un nom très répandu en Inde).

Jeetendra (1942)
Familles du cinéma indien : les Kapoor de JeetendraIl débute accidentellement dans le cinéma en 1959, comme doublure dans Navrang de V. Shantaram à qui ses parents, fabriquants de bijoux fantaisie, avaient fourni des accessoires pour le film.
C'est en 1963 qu'il commence véritablement dans un autre film de V. Shantaram, Sehra. En 1967, dans Farz il se construit une personnalité de cinéma par sa façon de s'habiller qui comprend un T-shirt et des chaussures blancs qui deviennent récurrents dans ses films. Habitué des comédies et des danses trépidantes, il est surnommé Jumping Jack dans la profession.
Sa carrière qui compte environ 200 films ne recueille pas les louanges des critiques, mais celles du public. C'est pourquoi il reçoit en 2003 un Filmfare pour l'ensemble de sa carrière.
Il gère maintenant avec son épouse, Shobha, la société de production Balaji Films qui produit des films hindis et et des séries télévisées en hindi et en tamoul.
Ekta Kapoor (1975)
Familles du cinéma indien : les Kapoor de JeetendraLa fille de Jeetendra est la tête pensante de Balaji Telefilms. Elle produit en effet des feuilletons qui mettent en avant les valeurs familiales, la religion, la tradition. Ces séries, qui ont du succès, lui valent aussi de nombreuses critiques : on lui reproche entre autres des personnages sans âge, car on ne peut faire la différence entre la belle-mère et la belle-fille, ou les scénarios irréalistes.
Par superstition, et suivant les recommandations de son numérologue, les noms de ses séries ont longtemps commencé par la lettre K.

Tusshar Kapoor (1976)
Familles du cinéma indien : les Kapoor de JeetendraLe fils de Jeetendra débute en 2001 dans Mujhe Kucch Khena Hai face à Kareena Kapoor. Les films qui suivent ne lui réussissent pas, et malgré l'intervention de Jeetendra pour l'aider, il attend toujours le rôle qui va déclencher une véritable carrière.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte