Magazine Cyclisme

Mondiaux sur route : MENDRISIO ATTEND SON ROI

Publié le 26 septembre 2009 par Roltiss @roltiss
Mondiaux sur route : MENDRISIO ATTEND SON ROI
Cliquable
Cunego Damiano
COPIE INTERDITE
Copyright © 2005-2009 Fotoreporter Sirotti Italia - Tutti i diritti riservati.
www.sirotti.it
http://www.sirotti.it/
www.lanouvellerepublique.fr/
Autorisation du 03.02.2005

L'Italie défend son titre demain sur le circuit suisse. Cunego part favori mais Cancellara, facile sur le contre-la-montre, rêve du doublé.
 

Victorieuse des trois dernières éditions (Paolo Bettini en 2006 et 2007, Alessandro Ballan en 2008), la « Squadra » compte dans ses rangs l'un des grands favoris, Damiano Cunego, médaillé d'argent l'année passée.
Au-delà de la distance (262,2 km), le profil du parcours complique les plans italiens. La répétition des tours (19) à cause du circuit limité à 13 kilomètres, et par conséquent des ascensions (4.655 m de dénivelé au total), ainsi que la descente sinueuse et les lignes droites réduites, augmentent les possibilités de scénario.
« Une échappée peut partir avant le dernier tour », admet Laurent Jalabert, le nouveau sélectionneur français.
 
Trop dur pour
les routiers
et sprinters ?

 
Les deux côtes, un mur de 800 mètres à 10 % de pente en début de parcours et une montée par paliers à moins de 3 kilomètres de la ligne, limitent les chances des routiers-sprinters. A commencer par celles de l'Espagnol Oscar Freire, trois fois titré ces dix dernières années.
C'est dans la catégorie des puncheurs que figurent les principaux prétendants. Deux d'entre eux se côtoient sous le maillot de la sélection espagnole.
Champion olympique à Pékin, Samuel Sanchez partage les responsabilités avec Alejandro Valverde, son vainqueur de la Vuelta dimanche dernier. Reste aux deux premiers de ce Tour d'Espagne à récupérer l'indispensable fraîcheur.
Mais à Mendrisio, l'or est dans la mire de nombreux pays. Entre autres, la Belgique, dont le leader Philippe Gilbert présente un portrait type de vainqueur, la Norvège, bien que le grand espoir Edvald Boasson Hagen ait couru jeudi le contre-la-montre, le Luxembourg (Kirchen, A. Schleck), l'Australie (Gerrans), voire la France (Fédrigo, Chavanel).
Mais tous risquent de devoir compter sur Cancellara, qui a écrasé le contre-la-montre. Intouchable, le Suisse a terminé jeudi son parcours en roue libre, quand l'Allemand Tony Martin (3e) et quelques autres terminaient épuisés.
Décourageant d'aisance après son heure d'effort, Cancellara s'est déjà projeté vers la course en ligne. Aucun coureur n'est parvenu à réaliser le doublé la même année depuis que le contre-la-montre figure au programme des Championnats du monde (1994). Pas même Miguel Indurain, passé tout près de cette performance en 1995.

Programme : aujourd'hui, Elite dames (départ à 9 h, 124,2 km), Espoirs messieurs (13 h 30, 179,4 km) ; dimanche, Elite messieurs (10 h 30), 262,2 km.
L'équipe de France : Champion (Bretagne-Schuller) ; Sy. Chavanel (Quick Step) ; Fédrigo (Bouygues Telecom) ; Le Mével (Française des Jeux) ; Riblon (AG2R) ; Voeckler (Bouygues Telecom).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines