Magazine Société

insécurité et repli sur l'indifférence ou projet de réhabilitation de quartier?

Publié le 29 septembre 2009 par Micheltabanou

La première des insécurités réside dans l'accroissement de faits de vandalisme. Ce vandalisme au quotidien comme celui qui a été pratiqué en toute impunité dans la nuit du 27 au 28 septembre dans le parking du 3 rue Rosenberg. Pas grand chose dirons certains: on a vidé un "gros" extincteur de son contenu sur les véhicules garés de ce parking couveret et fermé à clé. Pas la première fois d'ailleurs. Souvent des gamins ont été aperçus par des locataires voisins. Plus aucune sécurité incendie n'est assurée... je vous laisse deviner les conséquences de ces jeux en cas de sinistre!
Tous les jours se multiplient des petits méfaits de ce genre et certaines personnes, des associations de locataires, particulièrement, en sont excédées. Nos quartiers demandent l'ouverture et non le repli sur la peur, le repli sur l'indifférence, ils demandent un "vivre ensemble" sans craindre cette "petite" insécurité en complément d'une vie salariale qui se précarise de plus en plus. Il est urgent d'apporter des solutions. La première de celles-ci réside dans l'écoute et l'attention dans la concertation la plus large avec les habitants, les acteurs sociaux-économiques et associatifs. Une recherche commune des solutions.Je pense que le PS au niveau local dans le cadre d'une politique de la ville et d'une recherche du développement économique ambitieuses porte en lui quelques approches interressantes. J'aimerai y ajouter une pointe de culture. Concernant les Larris il y a un travail de fonds qui est entrepris et certaines solutions de solidarité, de formation des jeunes sont contenues dans le projet de réhabilitation du centre comme la création d'un lieu de formation par alternance pour les jeunes apprentis en partenariat avec les commerces. Les élus socialistes sont disponibles et surtout se refusent à la promesse populiste, électoraliste, mensongère d'une sorte de "je vous ai compris" et je "vous assure que..." communément proposé depuis des années. C'est à dire ces années où tout s'est dégradé sans solution réelle apportée. Une prise de conscience collective s'amorce et nous faut ensemble l'accélérer. Il existe des solutions pour améliorer ce quotidien des habitants de ce quartier ANRU. On pourrait débloquer 150000 € rapidement. Les propositions de Madame M. Michon, du groupe PS, pourraient être reprises par la muncipalité. Avec une pointe de culture...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine