Magazine Société

Rafale ou comment s'en débarrasser...

Publié le 08 septembre 2009 par Osiris

Actuellement, la grande mode en économie c'est : emprunter vite, rembourser moins ou pas du tout, polluer plus.

Le Rafale, technologiquement dépassé parait-il, aurait dû entrer en service en 1996 dans l'armée de l'air, ce retard s'expliquant par des aléas budgétaires et des « difficultés techniques ». Info 2006

Résultat : les 294 avions, dont le coût total a été estimé à 28 milliards d'euros à la sortie de Dassault Aviation, restent sur le carreau. S'en suivent une série d'échecs commerciaux équivalant à l'impossibilité de vendre cet engin très peu pacifique à Singapour, à la Corée du Sud, aux Pays-Bas, à l'Arabie Saoudite, au Maroc, à la Lybie, malgré les ronds de jambe élyséen de 2007.

Aux dernières nouvelles, un deal semble avoir été trouvé par Luiz Inácio Lula da Silva, le président brésilien superstar des altermondialistes et Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, grand admirateur de Jaurès et Mocquet.

lula sarkosy.jpg

Simple et transparent comme un secret défense :

Le Brésil achète à la France 36 Rafale, les brevets technologiques qui vont avec pour sa construction in situ en solo et le droit de polluer l'atmosphère sans avoir à s'acquitter d'une taxe carbone mesquine autant qu'incongrue. Et pour rendre le marché encore plus attractif, le Brésil achète aussi le droit de construire sous-marins et hélicoptères, le tout pour une somme de ....  6,1 milliards d'euros empruntés à .... 6 banques européennes dont BNP Paribas, Société générale, Calyon (groupe Crédit Agricole), Crédit industriel et commercial (CIC, groupe Crédit Mutuel) et Natixis. Source
Une façon de récompenser ces partenaires pour leurs efforts à se faire plus discrètes en matière de rémunération des risques encourus par leurs traders, ou de les encourager à rembourser l'Etat de les avoir secourues.

Pour ce qui est de Dassault Aviation, l'avionneur et équipementier des guerres du globe devra aider le brésilien Embraer pour la construction d'une douzaine d'avions de transport et de ravitaillement en vol, le KC 390, un biréacteur pouvant contenir 19 tonnes de carburant, et qui pourrait  très bien être recyclé, en cas de besoin, dans la lutte contre les feux de forêts.


  • Double peine infligée à Serge Dassault pour avoir été invalidé aux municipales de Corbeil-Essonnes ? Peut-être pas puisqu'il est aussi patron de presse, et à ce titre encore et éventuellement utile.
  • Manière de se mettre dans la poche un membre du prochain G20 ? Probable, quoique c'est peut-être déjà fait.
  • Blanc-seing accordé au Brésil pour pratiquer la déforestation à Outrance, Amazonie ? Qui s'en préoccupe ?

Secrets/défense, mystères et boules de gomme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Osiris 453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine