Magazine Finances

Que se passe-t-il si le preneur de crédit décède ?

Publié le 01 octobre 2009 par Questions Capitales

Que se passe-t-il si le preneur de crédit décède ?Le risque que le preneur de crédit décède avant le remboursement du crédit est sensiblement plus réduit dans le cadre d'un crédit de pont que dans celui d'un emprunt hypothécaire classique. En effet, sa durée est de trois ans maximum. La banque exigera donc rarement que vous souscriviez une assurance solde restant dû. De plus, une telle assurance solde restant dû couvre le risque de décès pour un capital dégressif tandis que le capital d'un crédit de pont reste le même pendant toute la durée vu que l'emprunteur ne rembourse que les intérêts. Si vous vendez votre maison plus tôt que prévu, vous paieriez d'ailleurs une prime bien trop élevée par rapport au risque.

Les banques se réservent toutefois plusieurs sécurités. C'est ainsi qu'elles n'accorderont en principe un crédit de pont qu'aux clients qu'elles connaissent et auxquels elles font confiance. Votre relation avec votre banque joue donc un rôle important. De plus, la banque n'octroie en général un crédit de pont qu'à concurrence d'environ 80% de la valeur estimée. En effet, l'évaluation n'est pas toujours effectuée par un expert ou par la banque mais souvent par le client lui-même. S'il arrivait que la maison doive être mise en vente forcée, par exemple à la suite d'un décès, le produit de la vente avoisinerait alors 80% de la valeur estimée. La banque ne court donc aucun risque. Par ailleurs, pour avoir la garantie de récupérer le produit de la vente, la banque enverra au notaire chargé de la vente un courrier demandant que le montant obtenu soit versé directement sur le compte interne de la banque.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Questions Capitales 259 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine