Magazine Finances

La finance islamique débarque en France

Publié le 02 octobre 2009 par Alsagora @alsagora
La finance islamique débarque en France
Dans son N° 284 d'octobre 2009, la Revue Alternatives Economiques consacre son dossier finance à la finance islamique.
Les grandes banques françaises qui hésitaient jusqu'à présent à proposer des produits islamiques, de peur de prêter le flanc à l'accusation de favoriser le communautarisme, révisent leur position.
Cette nouvelle forme de finance qui nous vient  des pays du Golfe et de l'Asie du Sud-Est (où elle existe depuis 1970) va-t-elle  réellement bouleverser la donne dans le petit monde bancaire français ?
" Selon Standard & Poor's ce secteur pesait en 2008 plus de 700 milliards de dollars, soit plus du double de ce qu'il représentait en 2005",
"Dieu a rendu licite le commerce et illicite l'intérêt"
C'est le défi que se lance la la finance islamique.
CE QUE L'ON PEUT RETENIR :
  • "Le principe du système financier islamique : celui-ci mutualise l'épargne et met à disposition des individus et des entreprises des moyens financiers supérieurs à ceux qu'ils seraient capable de mettre de côté par eux-mêmes",
  • "par exemple pour un achat immobilier, une banque islamique, achètera elle-même le bien immobilier, puis le louera à son client; l'opération s'appelle murabaha. Fixées à la signature du contrat, les mensualités permettent au client de rembourser l'investissement à la banque et, à l'issue du contrat, de posséder le bien. Il s'agit donc d'une opération analogue à un crédit bail".
  • "Pour une entreprise, si un entrepreneur fait appel à une banque islamique pour financer un projet, les deux parties s'engageront à partager les pertes et les profits, dans un contrat de mudarabah. En clair, la banque ne se rémunère pas avec un taux d'intérêt, mais par un pourcentage convenu à l'avance. des bénéfices de la société ou de celui que celle-ci retire d'un projet particulier."
  • "Ce mode de financement est analogue à celui des actions quant au risque associé à sa rémunération, et incite la banque à s'impliquer plus activement dans le suivi du projet qu'en finance classique",
  • "Il en va de même pour les dettes contractées sur les marchés financiers. La finance islamique a inventé une forme d'obligation, le sukuk, qui rémunère les détenteurs par un pourcentage des bénéfices de l'entreprise. Bien que leur mode de rémunération soit analogue à celui des actions, les sukuk ne donnent aucun droit politique à leur détenteurs dans la gestion de l'entreprise (pas de vote en assemblée générale, ni de place au conseil d'administration...)."
  • Avant d'être proposés au public, ces produits financiers doivent être approuvés par un conseil de la charia, composé de financier spécialistes de la loi islamique".
  • Ces conseils de la charia peuvent être internes à chaque banque, comme c'est le cas dans les pays du Golfe, ou centralisés au niveau d'un pays, comme en Malaisie".
  • "Selon 2 économistes Olivier Pastré et Elyès Jouini à l'origine d'un rapport en 2008), la France pourrait attirer jusqu'à 100 milliard d'euros d'investissements en provenance des pays du Golfe".
  • Une première banque à prévu d'ouvrir ses portes avant la fin de l'année (il s'agit d'un établissement nouveau qui serait financé par des actionnaires de Bahreïm et du Qatar). Ils auront cependant besoin d'une banque française comme le prévoit la loi européenne. Ils comptent proposer des services aux entreprises, mais aussi à de riches particuliers (gestion privée) dans quatre grandes villes : Paris, Lyon, Marseille et Lille."
  • "La finance islamique a été relativement épargnée par la crise financière... cette relativement bonne santé s'explique notamment par sa logique de partage des bénéfices qui associe systématiquement le prêteur au risque."
SOURCE : Alternatives Economiques N° 284


L'ACTUALITE DE LA FINANCE ISLAMIQUE :
Définition de la finance islamique sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_islamique
Sur  La Presse Affaires : http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/hors-cote/200909/29/01-906712-finance-islamique-101.php
Sur Easy Bourse : http://www.easybourse.com/bourse/actualite-financiere/noyer-la-finance-islamique-doit-s-integrer-au-systeme-737860
Sur Reuters France : http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLT63304720090929
Le texte de loi adopté par l'Assemblée Nationale en date du 10 septembre 2009 :
http://www.assemblee-nationale.fr/13/rapports/r1901.asp 
Les Echos : http://www.lesechos.fr/info/analyses/4768894-les-banquiers-adorent-la-finance-islamique.htm

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alsagora 3649 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines