Magazine Environnement

Des moines solidaires et des musulmans amorcent le dialogue interreligieux

Publié le 17 octobre 2007 par Yvon Albert

Les récents événements de violence et de tuerie envers des moines bouddhistes en Birmanie ont inspiré d’autres moines… catholiques français (France). Le monde monastique français (40 monastères) déplore ces gestes et l’on signifier dans une lettre envoyée à l’ambassadeur de Birmanie en France. Un extrait de la lettre publiée sur le quotidien La Croix :
« Nous déplorons unanimement la violente répression mise en œuvre pour enrayer le grand mouvement qui s’est déployé au sein même du peuple birman désireux de grandir en dignité humaine et en liberté véritable. Selon nous, il y a là une grave atteinte aux droits de l’homme qui va à l’encontre de tout effort authentique vers une paix durable. »
« Sachant la place occupée par les moines bouddhistes dans ces évènements, nous nous sentons encore plus proches de ceux et celles qui, avec eux, sont victimes de cette répression et nous tenons à leur exprimer notre solidarité. Nous le ferons spécialement par un jour de prière et de jeûne, en union avec tous ceux et celles qui pensent qu’il n’est d’avenir heureux pour la Birmanie et l’ensemble des Nations qu’au prix d’une Paix respectueuse des personnes, et en particulier des plus démunies. La date retenue, à cause de sa portée hautement symbolique, est le 27 octobre 2007, vingt et unième anniversaire du Jour où, réunis à Assise avec S.S. le Pape Jean-Paul II, les responsables des grandes religions manifestaient publiquement leur commune aspiration à la Paix, en y appelant le monde entier. »
Autre sujet religieux :
Plus d’une centaine (187) de musulmans théologiens d’un peu partout dans le monde ont écrit au Pape catholique Benoît XVI afin d’intensifier le dialogue et proclamer un Dieu amour.
« Le message passe ensuite à l’amour du prochain, citant cette phrase de Mohammed : « Aucun d’entre vous n’est croyant tant que vous n’aimerez pas pour votre prochain ce que vous aimez pour vous-mêmes. » Phrase dont il existe un commentaire célèbre, qui s’interroge justement pour savoir qui est le prochain pour un musulman. Ce qui n’est pas sans rappeler la parabole du Bon Samaritain pour les chrétiens. »
« La lettre demande donc aux chrétiens de considérer les musulmans « non contre eux, mais avec eux », à condition, cependant, que les chrétiens « ne déclarent pas la guerre aux musulmans à cause de leur religion, ne les oppriment pas, et qu’ils ne les expulsent pas de leur foyer », allusion à la Palestine ou l’Irak. »
« Le message invite les deux religions à une « compétition » dans l’amour du prochain : « Chrétiens et musulmans constituent plus de 55 % de la population mondiale, ce qui fait de la relation entre ces deux communautés religieuses le plus important facteur contribuant à une paix significative dans le monde. »
Durant que les laïcs intégristes se déchirent la chemise sur la place publique québécoise et l’incitation à la haine et l’intolérance de certains journalistes; les religions se tendent la main et elles sont solidaires…
Source :
La Croix

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yvon Albert 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog