Magazine Environnement

JL Borloo – Et si on prenait un coup d’avance ?

Publié le 17 octobre 2007 par Greg Catel

C’est au 246 du Boulevard Saint Germain, dans un petit salon de l’Hotel de Roquelaure qu’a eu lieu hier la rencontre entre Jean-Louis Borloo et un vingtaine de bloggeuses et bloggeurs dont j’étais. L’invitation précisée que c’était une rencontre informelle et ça l’a été...

Je me pose, ou on me pose, souvent la question de savoir ce qui fait que le Grenelle de l’environnement est aussi bien perçu par les français. Et je pense que la personnalité de JL Borloo y est sans doute pour quelque chose. C’est un personnage assez atypique de la représentation politique et il cultive sans doute ce côté naturel, ouvert, pas langue de bois…

Bref il a un capital sympathie, et la sympathie, en politique, ça vaut sûrement un peu de reconnaissance de la part des citoyens que nous sommes. Tout cela appliqué au sujet de l'environnement, ça rassure! Imaginez que Juppé ait gardé ce poste… je ne suis pas certain que le message soit passé de la même manière.

Après nous avoir serré la main, le ministre s’est installé pour répondre à nos questions.




Ne pas arrêter de parler du Grenelle…

Le ministre est revenu souvent sur cet après Grenelle durant les 1h45 qu’il nous a consacré.
C’est même une de ses inquiétude. Comment communiquer, comment ne pas faire retomber l'énergie engendrée par ces 3 mois de réunions, de concertations, de rencontre ?

Comme il le dira, le vrai risque, c’est qu’au lendemain du 15 novembre, on arrête de parler du Grenelle de l’environnement. C’est pourquoi, il précise que le Grenelle va être permanent et que des points réguliers et publics seront faits. Des réunions et des conférences organisées autour de l’avancée des décisions prises. Des campagnes environnementales seront menées.

Et si on prenait un coup d’avance ?

Interrogé sur les sondages récents, sur le mécontentement de certains concernant la réduction de la vitesse, par exemple, le ministre affirme que le Grenelle n’est pas un champ de bataille et qu’il à plus d’inquiétudes sur les risques de négligences du suivi des actions que sur les sondages.

La vraie question à poser aux français aujourd’hui, c’est : « Et si on prenait un coup d’avance? », le véritable enjeu étant que la France soit innovante et performante grâce à une économie plus durable, plus respectueuse de l’environnement.



Arrêt du transport routier, implication des grandes industries

Répondant à Anne-Sophie, d’Ecolo-Info (que j’ai enfin rencontré à cette occasion…), Jean Louis Borloo à laissé entendre que la stratégie française en matière de fret sera ferroviaire et fluviale. Donc, arrêt programmé du transport routier. Il a rappelé dans ce cadre, l’expérimentation plus que positive de l’autoroute ferroviaire entre Perpignan et le Luxembourg en précisant qu’il y aura rapidement des créations d’autres lignes sur 3 axes en France et la mise en place d’un vrai système de régulation.

Il a plus ou moins annoncé aussi l’accord avec les grandes surfaces pour qu’elles installent rapidement des systèmes photo voltaïques afin de produire toute l’énergie dont elles ont besoin. Autre accord, cette fois avec ADP, qui devrait annoncer bientôt le lancement de travaux de Géothermie afin de subvenir aux besoins de climatisation des grands aéroports parisiens.

Sur la question du nucléaire, il estime que le débat s’est affaibli face à l’urgence d’agir sur le réchauffement de la planète. Nous avons la volonté de développer les énergies renouvelables. Même si nous devons encore progresser sur la question du nucléaire, c’est quand même aujourd’hui une énergie qui ne pompe pas les ressources naturelles.

Pour conclure, Jean-Louis Borloo estime que bien sûr, il y a beaucoup de dossiers sur lesquels nous n’en sommes qu’au début de processus, mais que sur certains autres, comme les transports, les normes de constructions, nous sommes allés au delà de nos attentes et même de ce que demandait le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot.

Et puis d’autres obligations ont mis fin à cette rencontre bien sympathique entre des bloggeurs attentifs et intéressés et un ministre qui, sans trop de naïveté de ma part, continue à réussir à faire passer les bons messages et à croire que c’est possible...

GC.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte