Magazine Asie

North India Trip, Episode 1

Par Moushette
Namaste my readers ! Indian Moushette is in India !!!!
Apres une journee haletante a Mumbai (rdv breakfast a l hotel avec intermediaire, matin orpheu, repas avec ma cousine, je me suis enfin engouffree dans un taxi partage avec d autres gens direction Pune. Super plan pour aller vite et pas cher a Pune, merciiiiii a la personne qui me l a conseille et qui se reconnaitra si elle passe par la....
Quelles sont mes impressions de me retrouver en Inde, en plus en tant qu indienne ? Pas grand chose, je suis assez concentree sur mes rdv et sur ma logistique border line, donc pas trop le temps de m epancher en reflexions philos... Sauf qu lorsqu'une des dames de l orpheu a ete tellement emue de savoir que j etais enfin officiellement indienne, que cela m a bcp touche (jaya). Nos relations sont tellement fortes de rencontre en rencontre, j avais l impression d avoir une amie en face de moi.... J ai ete tres emue de parler avec mon oncle et ma tante au tel, qui eux aussi partagent avec moi le bonheur de ma nouvelle nationalite.... Enfin, mon OCI prend tout son sens...
Plus le temps avance, moins je me sens depaysee a chaque fois que je reviens. Pour l instant, deux chose m ont depayse : la premiere est d avoir fait du 145 km/h sur 4 roues sur une autoroute en Inde!!!!! He oui, habituellement je me depassais pas le 100, mais sur la belle route de Pune tout est permis : elle est plate (et non bombee comme la majorite des routes indiennes !!!), comporte 3 files, n'est pas innondee de camions. Du coup les chauffeurs en profitent pour faire des pointes de vitesse, au depriment des nerfs de certaines de leurs passageres....
Deuxieme depaysement, j allume la tele et que vois je ??? Entre deux pubs pour des chinese noodles et du savon qui rend beau, je vois une pub pour la pillule avortive du lendemain !!!! Une fille a la tronche constipee regarde son mec/mari. Et une voix off dit : "contrariee par une grossesse non desiree ? hop et la pillule trucmuche reglera votre prb". et la ptite dame reapparait le sourire radieux !!!! Et apres, hop sans transition, une pub sur un shampooing antipelliculaire... pour se debarrasser du superflu une dois de plus...
Hier soir, alors que j etais dans un hotel inconnu a Pune (jai essaye de tappeler francoise pour te nrguer et causer a mon filleul d inde...) seule dans un resto peuple exclusivement d hommes, en train de savourer les delices subtils d un vej thali, mon esprit s est mis a revasser sur mon etonnante vie entre deux mondes...
Ce matin, depart a 6h00 du mat pour trouofinfondelabrousse. Enfin plutot depart a 5h30 car l hotel m a reveille a 5h00 pour me dire aue le taxi etait la... deja que je navais reussi a m endormr k 1h du mat a cause du bruit du traffic, plus les effets du jet lag, j etais peu fraiche. bref, pas grave, je dormira dans le taxi...
Partir a 5 heures du mat a un gros avantage : admirer la campagne indienne en train de se reveiller progressivement, les silhouettes des palmiers et des arbres majestueux emmergeant dans la brume, observer cette lumiere si speciale qui est celle du soleil rouge qui se leve au loin... tandis que les gros camions vrombissent, klaxonnent et conduisent comme des dingues... Oui, toute de suite, cela parait bcp moins idyllique, une aube sur une route indienne avec les camions... Mas ca reste quan meme globalement magique...
Enfin, oui enfin, mon taxi s elance sur la route, et je suis dans la campagne indienne, admirant les femmes au sarees chatoyants volant au vent, les enfants en train de puiser l eau du puits, les hommes en train de labourer la terre avec leurs boeufs (dont leurs cornes sont de plus de un metre de long, non pas les cornes des laboureurs ooooooh !), les femmes en train d ecosser a la main le grain, les bergers de troupeaux de chevres et de boeufs aux turbans rose fuschia qui met en valeur leurs visages si purs laboures par le temps... Quel eternel spectacle magnifique, dont je ne me lasse pas....
Oui je sais. C bcp plus facile d en parler dans la voiture climatisee que d etre derriere les boeufs les pieds dans la terre du champs sous un soleil de plomb, les mains plein d ampoules....Mais ces spectacles sont si merveilleux a mes yeux.. Quelle grace naturelle dans la vie des paysans et bergers indiens.... Quelle purete, quelle perfection, meme si leur vie est si difficile...
Apres 8 heures de route, j arrive dans le trou, objet de mon rdv. Je me rends dans l hotel le plus chic du coin. Une tour avec cour interieure, a l architecture tres je me la pete et total kitch. L hygiene, elle, ne se la pete pas... Taches de gras sur les draps, la sdb est une piscine car les chiottes fuient... Mais la tele marche, ca me permettra d oublier tout le reste.
RDV oprheu. 5 heures de discu, on me montre des enfants, petrifies, leurs yeux en disent long, j ai le coeur lourd... Mais leur avenir sera bientot meilleur, foi de Moushette !!!!!!!! Mais mon coeur saigne au fond de moi... Courage les enfants, croyez en vous, croyez au bonheur, je ne vous veux que du bien....
On me présente ensuite une petite graîne. Une petite graîne qui n’a pas encore germé en bébé, mais qui attend un peu d’amour et plus de soins pour s’épanouir…. J’avais déjà vu une petite graîne de la sorte, c’était mon fils, il avait 3 mois à l’époque…. Mais cette fois-ci il s’agit d’une petite graîne de 2 ans. Elle a la taille d’un bébé de 1 an, ne sait à peine tenir sur ses jambes…. Mais cette petite graîne a des étoiles dans les yeux. Des étoiles de vie qui ne trompent pas mon coeur. Je la porte, qu’elle est légère, on se promène un peu, je la sens contente lovée contre moi, rassurée par notre contact charnel. Je la repose dans les bras de son aya, et elle continue à me sourire, à me suivre des yeux. Aucun doute, cette petite graîne va bien, elle n’a pas eu assez d’engrais d’amour et de d’eau de stimulation pour grandir voilà tout. Je l’observe du coin de l’oeil, je la vois prendre des mains le visage de son aya pour plus d’affection. Petite graîne, je sais que tu vas vite t’épanouir, qu’il te faut du temps, de l’amour, vite une famille….
Demain je repars pour pune ou je vais prendre mon avion pour delhi... Pourvu que je n ai pas de tuile sur la route, que je ne rate pas mon avion. Pour l instant tout marche impec, pourvu que ca dure.... 'ch allah.
Au fait, ici commennt reconnait on les muslims ? Ce sont ceux qui font la tronche une fois le soleil leve et qui teufent des le soleil couche. Zavez compris, ici on fete le ramadan, 20% de la pop indienne quand meme !!!
Aller, le post est fini, le mec du cyber veut me virer, je m en retourne a ma magnifique chambre, regarder un film pourri en hindi, et dormir en altitude loin des tuts et vroums du traffic....

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Moushette 547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog