Magazine Cinéma

Daywatch (2007)

Par Eric Culnaert

Daywatch (2007)

Une fois n'est pas coutume, je m'en vais vous raconter la fin de la suite avant (c'est quand même très fin-de-filmesque non?) celle du premier épisode.

Daywatch est donc une suite, la suite de Nightwatch (pas de lien pour l'instant, cette fin n'existe pas encore) et raconte toujours la lutte entre les Autres de la Lumière et Ceux de l'Obscurité plongés dans une trêve fragile depuis des centaines d'années.

Le début vite fait pour comprendre un minimum:
Yegor, le fils d'Anton (le héros) a choisi son camp, il fera partie des Obscurs. Anton part à la recherche de la Craie du Destin qui permet à son possesseur de réécrire sa vie pour changer les erreurs du passé.
La fin: Zebulon (le chef des Obscurs) organise une fête pour l'anniversaire du garçon. Pendant ce temps, Anton trouve la Craie mais Yegor la lui vole (ben oui ils ne sont pas dans le même camp, Anton est un Lumineux) et l'apporte à Zebulon. Ce dernier ne devant pas toucher la Craie au risque de briser la trêve, elle atterrit entre les mains d'une de ses acolytes.

Pendant la fête d'anniversaire, Yegor obtient le rang de Supérieur (un Autre avec des pouvoirs superbalèzes). Anton toujours à la recherche de la Craie s'incruste à la soirée et se fait piéger par Zebulon (il semble oublier pourquoi il est venu et participe aux festivités comme si de rien n'était). Zvetlana (la jeune femme sauvée par Anton dans Nightwatch et qui est devenue une Autre de Lumière superbalèze) arrive pour lui porter secours. Malheureusement elle bouscule Yegor et le fait saigner du nez.

Un Supérieur Lumineux qui fait saigner un Supérieur Obscur, c'est une rupture de la Trêve (tu m'étonnes!) et ça déclenche la guerre entre les deux camps. Dans la cohue Anton, récupère la Craie et grâce au chef des Lumineux (qui fige le temps avec son appareil photo magique) il a le temps de se rendre à l'endroit où 12 ans plus tôt (alors qu'il n'était qu'un simple humain) il était allé voir une sorcière pour qu'elle jette un sort à sa petite amie (pour tuer l'enfant qu'elle portait, à savoir Yegor, car il pensait qu'il n'était pas de lui). Grâce à la Craie, il revient dans le passé et refuse le deal. Donc tout ce qui se passe dans NightWatch puis dans DayWatch n'a pas lieu (dommage pour toi si tu viens de louer les DVD, hein?).

A la toute fin les deux chefs (de la Lumière et de l'Obscurité) sont assis sur un banc et observent Anton (qui est resté un humain) en spéculant sur le fait qu'il reconnaitra Zvetlana ou pas en la croisant. Zebulon perd son pari car Anton aborde Zvetlana. Les deux tourtereaux s'éloignent sous la pluie, un avenir banal les attend... ou pas (il paraît que DuskWatch, 3e volet de la saga, est en préparation).

Si t'as rien pigé, rassure-toi ce ne sera pas mieux en allant sur Allocine.

Choisis ton arme et flingue la fin du film

Allez, lâche ta fine remarque


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eric Culnaert 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte