Magazine Auto/moto

2 millions de voitures électriques et hybrides rechargeables en 2020

Publié le 05 octobre 2009 par Bioaddict @bioaddict
2 millions de voitures électriques et hybrides rechargeables en 2020 Chantal Jouanno, Christian Estrosi et Jean-louis Borloo lors de la présentation du plan national pour développer les véhicules propres, jeudi 1er octobre 2009.

La mutation du modèle économique

Le ministère de l'Ecologie a présenté jeudi 1er octobre un plan national avec 14 actions pour favoriser le développement de voitures électriques et hybrides rechargeables. L'objectif étant que 2 millions de ces voitures soient sur nos routes vers 2020.

En 2030, le secteur de l'automobile aura profondément changé par rapport à celui du début du 20ème siècle, selon le ministère du Développement durable : les véhicules thermiques utiliseront très peu de pétrole et pourraient être restreints dans les centres des grandes métropoles en raison de leurs nuisances sonores (pollution, bruit).

En parallèle, la location et l'auto-partage pourrait bouleverser le modèle économique du secteur.

Trois facteurs sont responsables de cette évolution

- la crise énergétique : la dépendance du transport au pétrole (50 % de la facture pétrolière de la France) pose des problèmes économiques (déficit commercial) et géopolitiques (risques sur les approvisionnements pétroliers) qui ne feront que croître.

- la crise environnementale : le secteur des transports est un des principaux contributeurs en termes d'émissions de CO2. Il représente le quart de nos émissions et augmente de 22 % depuis 1990.

- la crise du modèle économique actuel du secteur. Celui-ci repose sur un renouvellement rapide des véhicules, dont l'utilité est remise en cause par les clients aujourd'hui en période de crise. Et demain, pour des raisons écologiques, la location permettra de remplacer des revenus ponctuels par un revenu régulier et de rentrer dans une économie de fonctionnalité, selon le ministère.

Les véhicules électriques et hybrides rechargeables présentent un double avantage

L'avantage de lutter contre le réchauffement climatique et celui de restructurer un secteur aujourd'hui en crise.

A l'horizon 2025, les véhicules décarbonés devraient représenter 27 % du marché, avec un marché européen estimé entre 50 et 90 milliards d'euros.

Le développement des véhicules décarbonés devrait générer en France une activité économique de 15 milliards à l'horizon 2030.

En plus d'une réduction des importations de pétrole, cela permettra une réduction des émissions de CO2 d'environ 17,5 millions de tonnes à l'horizon 2020, soit une réduction de 3 % des nos émissions de CO2 par rapport à 2007.


Ainsi, pour créer " l'équipe de France de la voiture écologique ", 14 actions sont définies dans le plan national pour le développement des véhicules électriques et hybrides rechargeables.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1626097 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte