Magazine Afrique

Gstaad et Marrakech : paradis célestes ?

Publié le 05 octobre 2009 par Pensezbibi

Gstaad et Marrakech

Gstaad : le Cimetière des Riches.
L’Expansion est un mensuel très agréable au premier regard. Leurs journalistes nous entrainent chaque mois dans des lieux où nous n’aurions pas idée d’aller ( Voir la page « Escapade à… »). Le désir d’aller à Gstaad (Suisse) ne peut naitre spontanément. Il y faut une présentation suave et une incitation doucereuse de la part du Mensuel pour séduire le lecteur-voyageur, il y faut une page entière – la page 152 – «Escapade à… Gstaad».
Sur trois colonnes, on peut ainsi lire ces phrases sur ce petit paradis de l’Oberland bernois : «On ne vient pas à Gstaad pour sa vie nocturne mais plutôt pour s’extraire du Monde» ou encore «Gstaad, c’est l’éloge du repos». Comme attraits essentiels, on y souligne qu’il n’y a pas de voitures. L’autre argument touristique serait qu’il n’y a que du silence et que l’on y fait des rencontres essentielles : «Au détour d’une rue, on croise la veuve du peintre Balthus, l’acteur Roger Moore ou encore Johnny Hallyday dont la maison à flanc de coteau se devine à la sortie du bourg».
C’est alors, une fois la lecture de la page finie, que BiBi se rend compte que la volonté de la journaliste de promouvoir cette belle petite ville tranquille est tout à fait contraire à son intention de départ. Relisant chaque phrase, BiBi y voit non le Paradis terrestre mais l’antichambre du Paradis céleste, un lieu possible de repos… éternel. Venir à Gstaad, serait donc s’extraire du Monde, tout y est silence (de mort). Ses célèbres habitants, déjà fantômes, veulent nous entrainer avec eux dans l’Au-delà. Et c’est surement dans cette Maison à flanc de coteau que l’on obtiendra l’extrême onction, là où, précisément pour nous, en compagnie de notre grand chanteur devant l’Eternel, «La Vie va commencer».

La Mamounia à Marrakech : (anti)-Chambre du Paradis.
Autre lieu qui sent le luxe, le Hors-Monde, c’est le célèbre Hôtel «La Mamounia» de Marrakech où nombre de Ministres français (de «gauche») furent invités du temps d’Hassan II et de Mitterrand. L’Hôtel de luxe a rouvert ses portes et a trouvé un support publicitaire de qualité avec le Figaro. «Nous jouons la carte du sensoriel : saveurs, senteurs, couleurs». Chambre double à 600 euros, Suite à 1000 euros et ryad à 8000 pour la nuit. L’article précise qu’il y a… huit oreillers sur chaque lit (une partouze en vue ?). Le Bar Winston Churchill sera animé par une chanteuse jazzy et bluesy (un jour peut-être Sylvie Vartan en duo avec Carla ?) et un pianiste (la femme de Bernard Arnault ?). Petits plus : il y aura un potager (bio, ma chère !) et, pour tout ce qui concerne le tennis, Henri Leconte y a déjà son Académie permanente. Certains y voient un voyage pour le Paradis. BiBi ne le leur fait pas dire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pensezbibi 210 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte