Magazine

Visite médicale, chronique d'une perte de temps

Publié le 05 octobre 2009 par Loaparis
Cet après-midi, je me suis rendue à ma visite médicale obligatoire pour avoir le droit de travailler. Déjà, je travaille depuis un mois, et j'ai reçu ma première fiche de paye samedi. Bref. Mais surtout, aller faire sa visite médicale à la médecine du travail, ça n'a de médical que le nom.
Tout d'abord, on vous fait passer par trois bureaux, avant de vous demander si vous pouvez faire une analyse d'urine. Oui ben là c'est un peu con de ne pas avoir prévenu quand même... Donc son analyse, ben non.
Après, on vous fait entrer dans un petit cabinet à double porte, dans lequel la lumière ne s'allume que quand on ferme le verrou. Donc entre le moment où vous fermez la porte et celui où vous arrivez à fermer le verrou, vous êtes dans le noir. Mais bon, l'espace devant faire 80 cm², c'est pas bien grave, vous avez peu de chance de vous perdre.
Dans ce petit cabinet, vous êtes censés vous déshabiller. En gros, vous enlever votre pantalon. Et vous avez le droit de prendre votre manteau pour mettre sur vos jambes, parce que dans le cabinet, il fait froid. Enfin moi, en bonne fille du Nord, j'ai pas trouvé hein...
Une fois que vous êtes dans le cabinet, commence ce que la convocation que vous avez reçu nomme "visite médicale". C'est à dire vérifier votre coeur, limite vos poumons.
Donc la dame a écouté mon coeur, a pris ma tension, et à palpé mon estomac. Palpation qui s'est vite transformée en labourage de ventre, une heure après avoir déjeuné.... Intelligence, quand tu nous tiens...
Après, la dame vous fait vous mettre debout afin de vérifier votre équilibre (pourquoi, mystère...). Sauf qu'une fois debout, les maux d'estomac sont arrivés, la vue s'est brouillée, la dame semblait danser la gigue, et ce qu'elle racontait était assourdi par de magnifiques bourdonnements.
Malaise vagal.
Donc très chers lecteurs de tous genres, plusieurs conseils issus de cette après midi.
Tout d'abord, avant de vous rendre à ce genre de visite, ne mangez pas, sous peine d'être victime d'un malaise présidentiel. Par contre, allez aux toilettes, ça vous évitera une analyse d'urine.
Ensuite, répondez au médecin ce qu'il veut entendre (non vous ne buvez pas, le café, ça n'est qu'une tasse le matin, vous faites du sport, de la marche, et dormez beaucoup).
Mais surtout : ne chamboulez pas vos plans, parce que cette visite médicale, au final, ça ne dure que 15 minutes...
Lo, a traversé Paris pour rien

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loaparis 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte