Magazine

GrippeA - Info Officielle du 03-10-09 dans la commune X

Publié le 05 octobre 2009 par Hugues-André Serres

GrippeA - Info Officielle du 03-10-09 dans la commune X…
Je fais suivre
:mrgreen:

Sous l’autorité du sous-préfet de Gironde. Réunion de 2h30 avec 2 représentants de la DASS, 1 représentant de l’Ordre des médecins, le maire de la commune, des médecins, infirmièr(e)s et citoyens.

Le but de la réunion est de convaincre la population de se faire vacciner. La campagne de vaccination débutera entre le 15 et le 19 octobre 2009. Elle durera jusqu’à fin janvier 2010. La vaccination ne sera pas obligatoire. Des listings précis seront établis pour identifier les vaccinés et les non-vaccinés. Il y aura deux injections à trois semaines d’intervalles. Possibilité d’une seule injection selon les labos. Les médecins et le système hospitalier sont EXCLUS de la campagne de vaccination. Les crèches ne seront pas concernées par cette campagne.

Les femmes enceintes devront aller se faire vaccciner dans les hôpitaux, par des unités mobiles présentes dans ces mêmes hôpitaux. Des unités mobiles seront prêtes à vacciner dans les établissements scolaires. Des centres de vaccination ont été réquisitionnés pour recevoir les volontaires qui se feront vacciner par des unités mobiles. Ces unités mobiles seront volontaires (étudiants en médecine notamment) ou réquisitionnées si les autorités font face à un manque de volontaires. Les vaccins seront présentés sous forme “multi-doses”. 1 dose pour 10 vaccins.

QUESTIONS :
Pourquoi les femmes enceintes doivent-elles aller à l’hôpital ?
Pourquoi exclure les professionnels de santé ?
Pourquoi des multi-doses, qui excluent l’analyse (en labo) du produit injecté ?
Et… pourquoi cette campagne de vaccination dans l’hémisphère Nord, alors que l’hémisphère Sud sort d’un hiver sans pandémie H1N1 ?

A toutes les questions posées, le sous-préfet a opposé une fin de non-recevoir ! Il semble avéré que les personnes ayant pris les devants en faisant signer une décharge de l’administration seront protégées. Beaucoup de professionnels de la santé se posent des questions d’un point de vue éthique. La seule réponse : DESOBEISSANCE CIVIQUE ! Avant d’injecter un quelconque produit, pensez que vous avez en face de vous votre enfant ! Sources/Vu Ici

Je vous recommande également la lecture des sujets suivants


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hugues-André Serres 11511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog