Magazine Autres sports

... mais on n'a pas gagné la guerre (ramassis de notes #2)

Publié le 06 octobre 2009 par Allezlesbleus
... mais on n'a pas gagné la guerre (ramassis de notes #2)
La série de jeux qui a mené au premier touché du R & O était littéralement un cadeau des arbitres… sur un jeu en particulier on a clairement vu 2 holdings contre des D-linesmen et une « roudesse »… Sans compter que le touché proprement dit était discutable quant à sa validité… Le receveur perdant le ballon peu après la réception lorsque plaqué… Après cette série, on a puni inutilement Greg Alexandre pour un "roughing the passer", alors que César avait attendu au dernier moment pour laisser aller le ballon... On a craint à ce moment là que les arbitres viennent gâcher tous les efforts des Carabins depuis un an. (Par la force des choses, on devient un peu parano avec l’arbitrage…)
Puis ils ont commencé à punir Qc city à leur tour, et les arbitres n'ont plus eu d'incidence « inégale » sur le cours du match.
Rotrand… c’est Rotrand… mais il a été incapable pendant toute la journée de vaincre sur ses courses au centre l’immense #45 Kelly Hilaire, un secondeur qui joue quasi-exclusivement les 1er jeux et qui se comporte en D-line, qui l’empêchait pratiquement à chaque portée de prendre son envol . Ses meilleurs gains il les a fait à partir du wildcat ou de courtes passes. Il va falloir trouver une façon plus efficace encore de le neutraliser ou de le contourner à la Dunsmore. La course d’une vingtaine de verges que #8 Rotrand Sené a fait au centre à un moment donné était ridicule, on croit que tous les joueurs de Qc city ont touchés à Rotrand un minimum d’une fois, en l’arrêtant difficilement après son gain et c’est pourtant la défensive qui affiche les meilleurs stats au Canada. Uniquement cette course valait le billet d’entrée…
Et les petits jeux de Wildcats ont continué de hanter la défensive bicolore dorée. Les 3 ou 4 fois que ça été tenté, on a obtenu de très bons résultats, et on a même vu un joli flea-flicker qui aurait pu aboutir par une passe de touché de Marc-O à Frank Bruno.
Quelle préparation de jeu par Pat Gregory, des formations en I, croisées, en plus du wildcat, il a fait le coup du coordonnateur à l’attaque que Justin Éthier nous sert habituellement… Et à moins de se tromper, on a vu un petit jeu de remise de ballon à un receveur, Kevin Rivet en l’occurrence, à contre-courant qui ressemblait étrangement au jeu que Victor Tremblay nous a servi 3 fois en terre étrangère il y a deux semaines. Est-ce l'histoire de l’arroseur arrosé?
Le seul hic, au 4e quart, quand on commençait à chantonner subtilement « On en veut 22 » au lieu du traditionnel « Allez les Bleus » (personne ne nous suivait /comprenait), remarquez tout de même la rime fine, l’attaque s’est tue ou la défensive des bicolores a haussé son jeu d’un cran, mais soudainement on était incapable d'avancer le ballon. Pourtant avec l’avance dont on disposait et notre jeu au sol, on aurait dû contrôler le temps et le rythme… On n'aurait pas haït la Dunsmore à la maison...
As t’on finalement déniché notre fameux grand receveur?#87 Djems Kouamé qui s’impose de plus en plus comme receveur de haut niveau dans l’équipe… Ça fait deux matches d’affilés qu’il se distingue et on aime bien la verticalité qu’il confère à l’attaque (ok, on mérite un point boni pour cette phrase).
On aime bien ces petites passes latérales aux receveurs éloignés comme Kouamé et #13 Youssy Pierre ont reçues, mais ces joueurs là ne nous ont jamais impressionnés par leur YAC. On aimerait voir le cousin Couvin dans ce genre de jeu. Le cousin a d’ailleurs vécu son baptême de LFUQ en recevant un botté de dégagement et en le retournant pour une 15zaines des verges.
Les équipes spéciales… n’oubliez pas que lorsqu’un botteur de placement tente un long botté son «flight pattern » doit être plus bas… et les joueurs des Carabins le savaient (Ça excite une ligne ça!!!)
Et il ne faut pas en vouloir à PP Gélinas sur son shank, en fait, contrairement à ce que tous affirment, ce n’est pas 22 points que ça aurait pris, mais bien 23… Au jeu du différentiel de points, on ne voit absolument pas comment on aurait pu marquer plus de points que les spécialistes absolus du différentiel au Canada depuis 7-8 ans… (Il est probable que Mt Allison aurait forfaité le match de samedi prochain en invoquant la peur potentielle de la H1N1!!! loll) On avait noté (pour contredire ceux qui pensent qu’on va au football uniquement pour boire de la Bud, on en voit des choses...) la semaine dernière que PP en avait shanké un aussi du même côté du terrain, mais il avait passé tout juste à l’intérieur du upright… il n’a pas eu cette chance cette semaine…
Les botteurs étaient de grandes qualités cette semaine, Christopher Milo visant les lignes avec une précision chirurgicale et PP après un départ un peu plus lent a repris tout ses moyens à mesure que le match avançait… Ça botte solide dans la LFUQ!
Une seule chose, on a entendu chez nos rivaux de Qc city, de la part des dirigeants, des chroniqueurs sportifs et des commentateurs ici, une résignation et une espèce de « on ne peut toutes les gagner », face au résultat du match… Mais en même temps, on sent qu’ils se réjouissent intérieurement d’avoir pu limiter les dégâts en conservant l’avantage du terrain en vue de la Dunsmore, sachant que la tâche des Carabins se voit grandement compliquer de les affronter dans le frigide novembre venteux du PEPS avec leur foule de 15 000 personnes crinquées pour les appuyer…
Peu importe le résultat au Top 10 de SIC, c’était vraiment le match entre les équipes #1 & #2 de SIC. Certains recruteurs de la CFL étaient présents au match (notamment d’Edmonton) et on est convaincu que le poste TSN2 était à record chez les autres. Duane Ford, le seul journaliste qui couvre tous les non-import (même ceux évoluant dans la NCAA) pour établir un classement canadien était l’analyste à TSN2.
D’ailleurs, on a entendu dire que les gens de TSN n’en revenaient pas de l’atmosphère qui électrisait le Cepsum dimanche... et CA Marchand (le commentateur radio à Corus-Hockey) a dit: "...le lendemain, les Carabins, devant une des foules les plus électrisantes qu'il m'ait été donné de voir..."
On a vu la vague faire le tour, pas une, ni 2, mais 3 fois!!! (habituellement quand plusieurs personnes se lèvent en même temps, c'est que le beer guy est à proximité...) Et les joueurs ont confié après le match qu'ils avaient été transportés par l'énergie de la foule, frissons inclus. C'est évident qu'une telle ambiance survoltée, avec la couverture médiatique qui s'ensuit inévitablement, équivaut surement des "tonnes de lunches" de coach en vue du recrutement à venir.
La foule contenait, à vue de nez, surement autour de 1 2oo partisans de la ville de Marc Simoneau & d’André Arthur. Imaginez l'ambiance qu'on pourrait avoir si on pouvait récupérer disons la moitié de ces sièges à la faveur de partisans habillés de Bleus.
Parlant de recrutement, on a aperçu Arnaud Gascon-Nadon qui fraternisait avec des joueurs des Carabins sur le terrain après le match… (Madame Deux Fans, où on range les lampions habituellement?)
Photo de Dom Bernier mettant en vedette: Maxime T-Bone Lévesque-Thibodeau , Greg Le Rabatteur Alexandre et Gaïus Renelick

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines