Magazine Hockey

La honte

Publié le 08 octobre 2009 par Chesc0

price-careyCKAC Sports: Après un repos d’un match, Carey Price a été laissé à lui-même toute la rencontre et le Tricolore a quitté Vancouver après un humiliant revers de 7 à 1 face aux Canucks.Première période

Price et Roberto Luongo se font face.

Le Canadien entreprend le match avec le trio de Gionta-Cammalleri et Gomez.

Price se signale en début de rencontre à deux reprises face à Daniel Sedin et Tannor Glass.

Le premier à mettre Luongo à l’épreuve a été Hal Gill, un tir de la pointe.

les deux équipes s’étudient et le jeu est serré comme en fait foi les tirs au but à mi-chemin de l’engagement, 2-1 en faveur de l’équipe locale.

À la suite d’une mésentente en zone neutre, Gill et Georges Laraque ont perdu le disque au profit de Ryan Kessler qui a décoché un tir puissant que Price a gobé de la mitaine.

Guillaume Latendresse a obtenu la première véritable chance offensive du Tricolore à la reprise du jeu. Il est sorti de derrière le filet avec le disque qu’il a bien contrôlé afin de se donner un bon angle de tir. La fougue de Guillaume lui a permis d’obtenir un autre tir sur Luongo quelques secondes plus tard.

Les Canucks ont brisé la glace quand Kessler a profité d’une longue passe pour se présenter seul devant Price qu’il a habilement déjoué à l’aide d’une belle feinte. 1-0 Canucks. But marqué à 13:50.

Avec un peu plus de trois minutes à faire au premier vingt, Mason Raymond est aussi parvenu à déjouer Price en échappée. Raymond a profité de l’inexpérience de Yannick Weber pour le battre de vitesse le long de la rampe. 2-0 Canucks. Kessler récolte une passe et un deuxième point dans le match.

Steve Bernier a eu son mot à dire dans le cauchemar du Canadien en première. Alors que le Tricolore se débrouillait à court d’un homme (Gill) dans les deux dernières minutes de jeu, les frères Sedin ont déplacé la défensive et le gardien d’un côté. Bernier était le seul à patienter de l’autre. Il n’a eu qu’à tirer dans le filet déserté par Price. 3-0 Vancouver après 20 minutes de jeu.

Deuxième période

Le Canadien n’avait pas le choix d’offrir un meilleur rendement en début de période. Profitant enfin d’un jeu de puissance, le Tricolore a menacé deux fois par l’entremise de Cammalleri.

Luongo a finalement cédé devant Andrei Kostitsyn. Andrei a utilisé son arme favorite, le tir des poignets, pour tromper le gardien des Canucks. Paul Mara et Tomas Plekanec obtiennent des aides. 3-1.

Kyle Chipchura est venu près de rétrécir l’écart à un but. Il est venu de derrière le filet mais Luongo veillait au grain.

Alors que le Canadien reprenait du poil de la bête, une pénalité à Plekanec a permis aux Canucks de se redonner trois buts de priorité. Daniel Sedin a tiré vers Price et le retour est tombé au pied de son frère Henrik qui a démontré un bon maniement de rondelle avant de la glisser derrière le gardien montréalais. 4-1.

Forçant le jeu en zone centrale, le Tricolore s’est fait prendre et a provoqué une sortie à deux…contre personne. Henrik Sedin a choisi de garder le disque et a étourdi Price pour son deuxième filet en moins de quatre minutes, son troisième de la saison. 5-1 Canucks.

Dans la dernière minute de jeu, Plekanec s’est servi de sa vitesse pour se mettre en position et décoché un bon tir. Luongo a été vif.

Le match semblait hors de portée après deux périodes.

Troisième période

Après avoir encore sauvé les meubles en désavantage numérique, Carey Price souhaitait quitter Vancouver avec un peu de dignité.

Frustré, le géant Hal Gill a laissé tomber les gants face à Rick Rypien. Six pieds sept pouces contre cinq pieds onze… Mais, à l’image du match, Gill n’a pas eu le meilleur.

À mi-chemin du dernier vingt, un autre surnombre en faveur des Canucks a forcé Price à se signaler aux dépens de Steve Bernier.

Profitant d’une autre supériorité numérique, les Canucks ont porté la marque 6-1 sur le but de Mikael Samuelsson. Trois buts en cinq avantages numériques pour l’équipe locale. Le septième but des Canucks, celui du Québécois Alexandre Burrows, a finalement chassé Price de la rencontre sous l’oeil atterré de ses parents.

Les 3 étoiles

1. Henrik Sedin

2. Daniel Sedin

3. Roberto Luongo


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chesc0 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines