Magazine Poésie

Je descends des escaliers interminables (Adonis)

Par Arbrealettres

escher_ascending

Je descends des escaliers interminables qui mènent
jusqu’au tréfonds de ton être
parfois il me semble que je suis arrivé
mais aussitôt je découvre d’autres marches
attendant ma descente
Ô très proche – où habites-tu

(Adonis)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines