Magazine Cyclisme

Paris-Bourges : ROMAIN FEILLU Y A CRU

Publié le 09 octobre 2009 par Roltiss @roltiss
Paris-Bourges : ROMAIN FEILLU Y A CRU
Les trois coureurs loir-et-chériens de l’équipe Agritubel, au départ hier de Paris-Bourges. Vogondy, Brice et Romain Feillu.
www.lanouvellerepublique.fr/
Autorisation du 03.02.2005
Vainqueur en 2007 et encore en tête dans le final, le Ligniérois Romain Feillu (Agritubel) aurait pu récidiver, hier, sur Paris-Bourges. Trop esseulé, il finit 10e.
 
Le sprinteur allemand André Greipel (Columbia) a signé, hier à Bourges, son 20e succès de la saison, excusez du peu ! Pourtant, il s'en est fallu d'un rien pour que le Vendômois Romain Feillu ne réédite le coup de 2007, où il avait remporté la mise dans le Berry. En tête du peloton à l'entrée de la dernière ligne droite, il lui a en effet manqué une centaine de mètres et un peu de soutien de ses équipiers pour défendre ses chances jusqu'à la ligne d'arrivée. « Je suis déçu car j'étais vraiment bien, mais sans équipiers, j'ai dû faire le final seul. A 600 m de la ligne, j'étais déjà dans le vent, j'ai lancé à bloc à 400 m mais je me fais prendre à 100 m de la ligne»
 
Vogondy
dit non à
Bretagne-Schuller

 
La situation de l'équipe poitevine, qui va s'arrêter après une belle aventure de cinq ans, explique sans doute l'isolement de Romain dans ce final. « C'est la fin de saison, certains préfèrent jouer leur carte perso. C'est dommage mais c'est comme ça… » regrette le sprinteur loir-et-chérien, qui a signé pour deux ans à Vacansoleil, avec son frère Brice. Dimanche, sur Paris-Tours, il tentera à nouveau de briller. « Cela devrait rouler encore plus vite, estime Romain. C'est mieux pour moi. On va essayer en tout cas ! »
Son frère Brice, « pas très saignant au début quand les coups sortaient » a lui fait une course d'attente, puisque Nicolas Jalabert s'était glissé dans une longue échappée. Mais il regrettait de ne pas avoir pu accompagner Romain un peu plus loin dans le final. « C'est dommage car Romain était très en forme, il s'est fait un peu tasser dans le sprint, mais on n'a pas l'équipe pour bien le lancer. Je suis désolé pour lui, j'ai essayé de frotter dans le final mais ce n'est pas passé… » Un peu frustré, il espère donc « montrer le maillot sur Paris-Tours, sur des routes que je connais bien. »
Le troisième loir-et-chérien d'Agritubel, Nicolas Vogondy, a fini à la 97e place, à plus de trois minutes du peloton. Mais l'ex-champion de France, qui souhaitait s'illustrer sur un parcours familier, n'a pas démérité. « J'ai pu me montrer à l'avant dans les 50 derniers kilomètres, après le regroupement, explique-t-il. On est alors parti avec un groupe d'une vingtaine de coureurs. Et puis juste avant le circuit final, on est ressorti à trois et on a réussi à creuser un petit trou. Mais après, c'était presque inévitable, comme tous les ans à Bourges, avec une arrivée au sprint. Dimanche, on finit avec Paris-Tours et on donnera tout ce qu'il nous reste ! »
Si Nicolas disputera alors sa dernière course sous les couleurs d'Agritubel, on reverra le Loir-et-Chérien dans une équipe française la saison prochaine. « Mais ce ne sera pas Bretagne-Schuller, car je leur ai dit non hier (mercredi)… »

Classements en page 31.

Jean-Marc Duret
sports.blois@nrco.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines