Magazine Environnement

Quand l'immeuble fait office de potager à cultiver

Publié le 18 octobre 2007 par Marc Chartier

Selon un rapport des Nations Unies, 50 % des Chinois habiteront en ville en 2010. Cette migration des zones rurales vers les mégalopoles risque d'avoir des conséquences dramatiques : crise culturelle et sociale, perte des traditions, chômage considérable...

D'où l'apparition du concept d'agro-habitat qui consiste à installer des potagers, des jardins et autres espaces d'horticulture dans les entrailles d'un immeuble.
Les avantages de cette innovation seraient, selon leurs concepteurs, nombreux et évidents : auto-production d'aliments sains et bio, revenus complémentaires pour les habitants, création de liens communautaires, sauvegarde des traditions rurales, réduction de la pollution de l'air et du sol, amélioration du microclimat de l'immeuble, réduction de la dépense énergétique, recyclage des eaux usées pour l'arrosage du jardin...


Après la construction des villes à la campagne (« car l'air y est plus pur »), chère à Alphonse Allais, voici donc venue l'heure de l'installation de la campagne au coeur des villes. Et pourquoi pas ?
Le concept de jardin vertical développé par KnafoKlimor Architects a été primé lors du 2ème Concours international d'architecture pour un habitat durable (sustainable) Living Steel (Chine - 2007).

+ d'infos


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte