Magazine Blog

Etude TNS Sofres : comportements et usages téléphone mobile

Publié le 18 octobre 2007 par Béatrice Sutter

Comme on le constate tous ... nous nous sommes appropriés le téléphone mobile individuellement et collectivement :
Après une diffusion rapide et massive dans toutes les catégories sociales, l’équipement en téléphone mobile se stabilise. En 2007 comme en 2006, 76% des Français de plus de 12 ans sont équipés d’un mobile. Le taux d’équipement progresse en 2007 dans une seule génération : les 12 à 24 ans. Il est de 91% en 2007, pour 88% en 2006.
Télécharger l'étude : http://www.tns-sofres.com/etudes/pol/171007_afom.pdf


Le 17 octobre 2007 - Notre enquête 2007 réalisée pour l'AFOM fait suite à une étude sociologique sur le téléphone mobile, rendue publique en septembre 2007 et réalisée pour l’AFOM par cinq chercheurs en sciences de l’information et de la communication membres du GRIPIC, le groupe de recherche du CELSA. TNS Sofres s’est attachée à mesurer les indicateurs du téléphone mobile dans la société française (équipement, usages, opinions) et à explorer deux nouvelles pratiques mises en lumière par l’étude sociologique : la photo et la vidéo mobile (le téléphone mobile comme producteur et passeur d’images) ; les pratiques collectives du téléphone mobile en famille et entre amis.
Au plan individuel, l’utilisateur s’approprie le téléphone mobile en fonction de ses besoins, de ses attentes et des groupes sociaux dans lesquels il évolue. Cette appropriation passe par une double métamorphose du téléphone mobile :
Objet multifonction mais mono tâche, il devient tour à tour, pour son utilisateur, un réveil, une montre, une calculette, un appareil photo, un lecteur MP3, une console de jeux… un téléphone. L’utilisateur jongle ainsi avec les fonctions du mobile et avec ses autres objets communicants qui sont complémentaires et jamais redondants.
- 49% des Français de 12 ans et plus ont à la fois un téléphone mobile et un ordinateur connecté à Internet (70% des 12 à 24 ans).
- 48% des Français de 12 ans et plus ont à la fois un téléphone mobile et un appareil photo numérique (66% des 12 à 24 ans).
- 29% des Français de 12 ans et plus ont à la fois un téléphone mobile et un lecteur MP3 (75% des 15 à 17 ans).
Objet individuel, il trouve sa place dans les modes de vie et les relations sociales des trois générations (12 à 24 ans, 25 à 39 ans, 40 ans et plus). La génération qualifie les fonctions du téléphone mobile qui sont ou non utilisées. Plus on est en relation avec des individus qui utilisent une fonction, plus on est soi-même susceptible de l’utiliser. La fonction « téléphone » du mobile est elle-même utilisée de façon différente selon les générations. En journée, 64% des utilisateurs de 12 ans et plus ont le plus souvent leur mobile en mode sonnerie et 23% en mode vibreur ou silencieux ; le mobile est le plus souvent éteint pour 13% des utilisateurs.
- La part des mobiles le plus souvent en mode vibreur ou silencieux monte à 47% chez les 12 à 24 ans et à 54% chez les 15 à 17 ans.
- La part des mobiles le plus souvent éteints monte à 22% chez les 40 ans et plus et à 37% chez les 60 ans et plus.
Le téléphone mobile est un véritable caméléon pour les utilisateurs de 12 à 24 ans qui sont 97% à envoyer des SMS, 83% à prendre des photos, 62% à écouter de la musique, 60% à faire des vidéos et 22% à consulter des sites sur Internet avec leur mobile. Dans cette génération, les filles se distinguent des garçons entre 12 et 17 ans. 87% des filles ont un téléphone mobile contre 80% des garçons. Elles utilisent davantage le mobile dans les relations avec leurs pairs. Elles sont ainsi plus nombreuses que les garçons à envoyer des SMS (100% des filles ; 94% des garçons), à montrer des photos et vidéos sur leur mobile (81% des filles ; 75% des garçons) ou à envoyer des photos et vidéos avec leur mobile (71% des filles ; 50% des garçons).
Pour les 40 ans et plus, le téléphone mobile est avant tout un téléphone même si d’autres usages se diffusent. 56% des utilisateurs de 40 ans et plus envoient des SMS en 2007, contre 47% en 2005. 33% prennent des photos avec leur mobile en 2007, contre 14% en 2005.
Au plan collectif, les Français se sont appropriés le téléphone mobile à travers les bilans très positifs qu’ils en font.
84% des Français pensent que le téléphone mobile est une bonne chose pour la société française. Ils sont 85% à le penser pour le monde du travail.
67% des Français pensent que le téléphone mobile est davantage un objet de liberté et d’autonomie qu’un objet de contrôle et de surveillance. Ce résultat monte à 78% pour les 12 à 24 ans.
Les attributs associés au téléphone mobile sont toujours plus positifs que négatifs. Ils sont globalement stables en 2007 par rapport à 2005.
Certains attributs sont ambivalents. Ainsi, les Français sont-ils 75% à associer au téléphone mobile l’indépendance et 74% à lui associer la dépendance.
Plusieurs attributs négatifs, qui avaient augmenté en 2006, ont reculé en 2007 : 60% des Français associent l’incivilité au téléphone mobile en 2007, contre 71% en 2006 ; 58% associent l’intrusion en 2007, contre 62% en 2006 ; 51% associent le danger en 2007, contre 64% en 2006.
Le téléphone mobile est à la fois un producteur et un passeur d’images
La photo mobile – et la vidéo dans une moindre mesure – est pratiquée par les trois générations, même si elle est, de loin, la plus répandue chez les 12 à 24 ans. 53% des utilisateurs prennent des photos avec leur mobile et 27% font des vidéos (respectivement 83% et 60% pour les 12 à 24 ans).
Si la photo mobile remplit la fonction « souvenir » de la photo traditionnelle (72% des photographes mobiles), elle permet aussi d’avoir sur soi :
- des photos des personnes aimées (88% des photographes mobiles), remplaçant ainsi la photo du conjoint ou des enfants dans le portefeuille ;
- des photos à l’attention des autres, que l’on peut montrer, raconter et qui permettent de prouver que l’on y était.
La photo et la vidéo mobile sont des objets de sociabilité. Elles sont matière à échange avec les autres. 94% des photographes mobiles et 82% des vidéastes mobiles montrent respectivement leurs photos et leurs vidéos à des proches.
Plus qu’un appareil photo ou une caméra vidéo, le téléphone mobile est un « disque dur » et une visionneuse que l’on a en permanence sur soi.
- 59% des utilisateurs ont des photos dans leur mobile. 22% y ont plus de 20 photos. Ce chiffre monte à 53% pour les utilisateurs de 12 à 24 ans.
- 23% des utilisateurs ont des vidéos dans leur mobile. 11% y ont plus de 5 vidéos. Ce chiffre monte à 31% pour les utilisateurs de 12 à 24 ans.
Les photos et vidéos circulent de mobile à mobile et, pour les plus experts, de l’appareil photo à l’ordinateur, puis au mobile. On n’est pas nécessairement l’auteur des photos et vidéos que l’on conserve dans cet album personnel qu’est le téléphone mobile.
- 38% des utilisateurs qui ont des photos dans leur mobile, ont reçu d’un autre mobile certaines de ces photos, que ce soit pas bluetooth, infrarouge, MMS ou e-mail. Ce chiffre monte à 55% pour les 12 à 24 ans.
- 3% des utilisateurs qui ont des photos dans leur mobile, ont téléchargé certaines de ces photos avec leur mobile depuis Internet ou le portail de leur opérateur.
Les photos et vidéos mobiles que les utilisateurs prennent, conservent, reçoivent ou envoient le plus souvent sont des portraits ou des images de groupe (famille, amis…). 52% des utilisateurs ont déjà pris ce type de photos et 21% ont déjà fait ce type de vidéos.
Viennent ensuite, pour les photos, les lieux et paysages (38% des utilisateurs en ont déjà photographié), les objets (25%), les situations drôles ou spectaculaires (20%) et les mises en scène drôles ou spectaculaires (13%), les scènes érotiques (3%), les scènes violentes (2%) et les mises en scène violentes (1%).
En ce qui concerne les vidéos, viennent, après la famille et les amis, les situations drôles ou spectaculaires (14%), les lieux et paysages (14%), les mises en scène drôles ou spectaculaires (11%), les objets (7%), les scènes érotiques (1%), les scènes violentes (1%) et les mises en scène violentes (1%).
Les Français développent des pratiques collectives et collaboratives du téléphone mobile en famille et entre amis
Objet personnel, le téléphone mobile est aussi un objet qui circule, se prête, s’emprunte, se montre et se visite. Objet miroir, le téléphone mobile reflète aussi la face sociale et extravertie de l’individu. Il définit ainsi des rôles de « banquier » et d’emprunteur / « taxeur », « d’exhibitionniste » et de « voyeur ». Ces pratiques collectives et collaboratives sont, de loin, les plus répandues chez les 12 à 24 ans.
Les « banquiers » prêtent leur téléphone mobile :
- pour permettre à quelqu’un de passer un appel (68% des utilisateurs ; 82% pour les 12 à 24 ans) ;
- pour permettre à quelqu’un d’avoir accès à une fonction qu’il n’a pas sur son mobile (25% des utilisateurs ; 47% pour les 12 à 24 ans) ;
- pour quelques heures ou quelques jours (17% des utilisateurs ; 22% pour les 12 à 24 ans).
Les emprunteurs ont un téléphone mobile, mais utilisent aussi celui des autres
- pour passer un appel (54% des utilisateurs ; 79% pour les 12 à 24 ans) ;
- pour avoir accès à une fonction qu’ils n’ont pas sur leur mobile (17% des utilisateurs ; 35% pour les 12 à 24 ans) ;
- pour quelques heures ou quelques jours (13% des utilisateurs ; 21% pour les 12 à 24 ans).
Les emprunteurs utilisent le mobile de leurs amis et de leurs parents lorsqu’ils ont 12 à 24 ans et le mobile de leur conjoint lorsqu’ils ont plus de 25 ans, même si les plus de 40 ans pratiquent l’emprunt avec réticence.
Les emprunteurs ont des motivations :
- d’ordre technique : téléphone en panne ou sans batterie (51% des utilisateurs ; 74% pour les 12 à 24 ans), téléphone oublié ou perdu (48% des utilisateurs ; 67% pour les 12 à 24 ans) ; téléphone ne captant pas le réseau (41% des utilisateurs ; 59% pour les 12 à 24 ans) ;
- d’optimisation budgétaire : forfait déjà consommé ou crédit épuisé en prépayé (33% des utilisateurs ; 56% pour les 12 à 24 ans), emprunt d’un téléphone avec une offre d’appels illimités (32% des utilisateurs ; 59% pour les 12 à 24 ans), emprunt d’un téléphone professionnel (19% des utilisateurs ; 32% pour les 12 à 24 ans).
L’emprunt est une activité qui concerne aussi les personnes sans téléphone mobile. Il est arrivé à 39% d’entre elles d’emprunter un téléphone mobile.
Les « exhibitionnistes » posent leur mobile à la vue de tous (57% des utilisateurs ; 68% pour les 12 à 24 ans) et pratiquent la photo et vidéo sur mobile, sachant que la première finalité des images mobiles est d’être montrée.
Les « voyeurs » sont ceux qui manipulent des téléphones qui ne sont pas les leurs. Sur ces téléphones, ils prennent des appels (27% des utilisateurs ; 50% pour les 12 à 24 ans), regardent le nom ou le numéro de l’appelant (26% des utilisateurs ; 51% pour les 12 à 24 ans) ou regardent le journal d’appels et les SMS (14% des utilisateurs ; 33% des utilisateurs de 12 à 24 ans).
- 29% des utilisateurs de 25 à 29 ans regardent le journal d’appels ou les SMS du téléphone de leur conjoint ;
- 21% des utilisateurs de 12 à 17 ans regardent le journal d’appels ou les SMS des téléphones de leurs amis ;
- 15% des utilisateurs de 12 à 17 ans regardent le journal d’appels ou les SMS des téléphones de leurs parents ;
- 10% des parents d’enfants équipés de 15 à 17 ans regardent le journal d’appels ou les SMS de leurs enfants.
--------------------------------------------------------------------------------
Fiche Technique
Etude réalisée du 22 au 24 août 2007 pour l'Association française des Opérateurs mobiles auprès d'un échantillon national de 1220 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 12 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d’agglomération.
--------------------------------------------------------------------------------
Plus d'informations :
Brice TEINTURIER / Fabienne SIMON / Laurence BEDEAU
Département Stratégies d'Opinion
Tél : 33 (0)1 40 92 47 70 / 47 18 / 46 83
Fax : 33 (0)1 40 92 46 60
Politique&Opinion@tns-sofres.com

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (3)

Par mon cul cest du poulet
posté le 29 septembre à 17:51
Signaler un abus

a de la grosse merde papaershit bien dit

Par quelqun
posté le 29 septembre à 17:49
Signaler un abus

c'est nul sa sert a rien je ten* papaershi* oui!!

Par moi
posté le 23 septembre à 09:36
Signaler un abus

trou du cul

A propos de l’auteur


Béatrice Sutter 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte