Magazine Journal intime

Tabac, faiblesse et magie

Par Fyfe

Il y a quelques mois, sentant grandir ma motivation pour arrêter de fumer, j'avais lancé un appel au peuple webien pour connaître vos méthodes magiques de sevrage tabagique.
Il y a moins de mois, je m'étais lancée dans la grande aventure de "la vie sans tabac" sans aide magique d'aucune sorte, à grand renfort d'annonces tonitruantes ici même et auprès de mes amis.
L'idée, c'était que mon ego ne supporterait pas l'humiliation d'un échec après avoir autant fait la maline, et que du coup, je n'aurais pas d'autre choix que de continuer à arrêter.
En un sens, je ne me suis pas trompée : il était effectivement hors de question d'avoir à avouer que j'abandonnais une si belle résolution.
Par contre, force est de constater que mon ego et ma conscience se sont très bien accommodés du mensonge par omission.
En fait, ça me semblait un petit peu ridicule de confesser qu'au bout de quelques temps, nous nous étions temporairement accordé une cigarette quotidienne.
Et puis, quand la cigarette s'est transformée en cigarette et demie, l'événement ne méritait pas non plus de faire la une des journaux.
Au bout de quelques semaines, pourtant, il a commencé à me sembler évident que fumer 4 à 5 cigarettes chaque jour n'était pas tout à fait digne d'une non fumeuse.
La vérité, c'est que j'ai réussi à me faire faire culpabiliser par un logiciel. Farpaitement. Un machin avec des 1 et des 0 dedans m'a fichu une honte m'obligeant à regarder la vérité en face : j'ai arrêté d'arrêter de fumer.
Alors je ne voudrais pas balancer, mais c'est quand même complètement la faute à Sixtine. C'est elle qui a fait rentrer dans ma vie ce logiciel maudit, "stopclopes", qui tous les matins quand tu ouvres ton ordi te félicite joyeusement :"Hourraaaaaa ! Vous avez arrêté de fumer il y a 47 jours, vous avez épargné 248.63 Euros et 8 jours de votre vie, vous êtes vraiment la plus belle, la plus intelligente, la plus forte, et la plus honnête du monde !!!".
(Il n'est pas exclu que j'exagère un peu)(mettez ça sur le compte du manque).
Arrive un moment où même ma mauvaise foi légendaire a du mal à assumer ces félicitations matinales alors que se rappelle à moi le charmant goût de cendrier dans ma gorge quand le soir j'en allume une petite dernière avant de me brosser les dents.
Bref, il fallait que je vous le dise et que je désactive ce $%!&?§ de logiciel empêcheur de fumer en rond (fumer en rond, ronds de fumée, mouhahaha).
Oui, je sais. Vous pouvez me lancer des cailloux (pour le jeu de mot qui pue et pour ma volonté pourrie)(je décline toute responsabilité en ce qui concerne vos écrans).
Ceci étant avoué, je précise que je n'ai pas pour autant lâché l'affaire, mais seulement suffisamment ravalé mon ego pour faire appel à la magie.
Non, je ne suis pas en train de sombrer dans une crise de mystifyfme (le manque de cigarette nuit à mon humour, que voulez vous).
Et oui, j'ai de bonnes raisons de croire aux méthodes plus ou moins magiques.
Mon oncle a arrêté de fumer du jour au lendemain sans aucune sensation de manque après s'être fait poser des électrodes ou je ne sais quoi partout sur le corps (c'est assez loin de Paris, malheureusement).
Mon dentiste m'a conseillé l'auriculothérapie qui a radicalement passé l'envie de tabac à un de ses patients (pas moyen d'avoir un nom d'auriculothérapeuthe garanti sans charlatanisme, quelle misère).
Me reste l'hypnose. Ça fait peur, hein ? (Tsss, même pas mal, je me suis DÉJÀ faite hypnotiser, je vous raconte ça la prochaine fois). En tout cas, pour le coup, j'ai un nom, gentiment proposé par une lectrice... Me reste à trouver le courage de passer le coup de fil...
Il me faut un peu de temps pour faire le deuil je crois (plus jamais envie de fumer, c'est un peu triste, non ?).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fyfe 255 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte