Magazine Politique

Gracias à La Negra

Publié le 12 octobre 2009 par Adadala
Chantre du folklore argentin remis au goût du jour, sous un angle tant musical, poétique que politique, Mercedes Sosa restera l'une des grandes voix de l'Amérique latine. Au-delà de la renommée, de son parcours fabuleux qui la fit aller du Tucuman à la Chapelle Sixtine, celle que l'on surnommait La Negra, à cause de ses origines indiennes, demeure à jamais la chanteuse des sans-voix. Elle a popularisé les chansons de Violeta Parra et de Horacio Guarany. Militante communiste, elle a défié la dictature de Pinochet et a d'ailleurs été arrêtée en même temps que son public en 1979 lors d'un concert à La Plata.
Mercedes Sosa est décédée la semaine dernière à l'âge de 74 ans.

Je dédie ce Gloomy Monday à mon amoureux qui me chantait souvent cette chanson, et me la chante encore parfois.Mes Petites Fables

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Adadala 560 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines