Magazine Politique

Sarah Palin et les nouvelles religions

Publié le 12 octobre 2009 par Exprimeo
Sarah Palin apparaît surtout comme la défenderesse de l'Amérique d'en bas en guettant les erreurs d'élitisme de Barack Obama. Sarah Palin considère que le modèle conservateur qui est actuellement attendu par la base est le suivant : - Etat minimum, - capitalisme du mérite, - plein emploi par la flexibilité, - Etats-Unis respectés parce qu'à l'impérialisme triomphant. C'est clair, simple, efficace. A l'opposé de cette clarté simple, Obama parait compliqué, nuancé, mais surtout élitiste. Sarah Palin c'est la logique du " parti de l'Amérique " avec la bonne conscience des atouts " donnés par Dieu ". Il est de bon ton de se moquer de cette logique. Mais elle fut le creuset de la victoire de Reagan en 1980. C'est la conjugaison d'un puritanisme moral et d'un réel libéralisme de gouvernance qui s'entend comme le respect de la sphère privée. Il y a là une double religion : - la défense de la moralité individuelle, - la défense de l'individu face à l'Etat. Cette logique est persuadée de rencontrer une " majorité morale " qui serait le "géant endormi" de la politique Américaine dont le salut est l'inscription sur les listes électorales. Si Barack Obama s'ancre comme "radical", il peut réveiller cette logique qui est le creuset de Sarah Palin. Si Barack Obama s'écarte d'un tel ancrage, il laissera place à une autre logique : la course au centre. Pour l'instant, il est impossible d'identifier le creuset culturel des prochaines élections mais Sarah Palin reste bien dans la course.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine