Magazine Rugby

H.Cup, l'exploit de Biarritz

Publié le 12 octobre 2009 par Pierre Salviac

Je suis prêt à parier qu’ils ne sont pas nombreux ceux qui ont fait un sans faute s’agissant des pronostics concernant les 6 clubs français participant à la première journée de Coupe d’Europe.

Pour ma part je me suis bien planté sur le résultat de Perpignan à Trévise. Il n’y avait aucune raison de prévoir un tel couac de Perpignan à Trévise. J’avais même prévu une victoire avec bonus. Il y a bien eu bonus. Mais seulement un bonus défensif. Ce qui n’est pas glorieux quand on est champion de France face à une équipe de Trévise qui restait sur 12 défaites consécutives à domicile en Coupe d’Europe. L’USAP avait pourtant déplacé du lourd avec Mermoz, Porical, Marty, Candelon, Chouly, Guirado et Mas pour ne citer que des joueurs sélectionnables en équipe de France le mois prochain. Cette défaite à Trévise, là où il fallait gagner en marquant au moins 4 essais, résonne comme un accident industriel. C’est la pire des choses qui pouvait arriver à l’USAP. A moins que ce soit la meilleure. Pour espérer faire de la route dans cette Coupe d’Europe mieux vaut se classer dans les 4 meilleurs premiers à la fin des poules de classement tant il est vrai qu’un quart de finale à l’extérieur est souvent synonyme d’élimination. Après de désastre Perpignan n’a plus beaucoup de chance de se classer dans le Top 4. Alors, mieux vaut (peut-être ?) sacrifier dès maintenant la suite de cette compétition et tout miser sur le championnat avec l’objectif de conserver le titre. Qu’en pensez-vous ?

Comme la plupart du temps les deux franchises écossaises ont perdu. Edimbourg écrasé à Paris et Glasgow battu à domicile par Biarritz. Mais que le rugby d’Ecosse est généreux. Quel régal de voir jouer ces mecs des Hautes Terres. C’est vrai que, devant, le moteur est un peu faible, mais derrière ils vous transforment un stade en maison de passe les rugbymen d’Edimbourg et de Glasgow. Et c’est le pied. Jim Telfer, qui fût le Directeur du rugby, disait : " Les joueurs écossais sont des All Blacks qui n’ont pas encore appris à gagner". J’adhère totalement à ce jugement. Et je fais un voeu pour que vienne le jour où leur rugby généreux sera récompensé. En attendant ils font un pied de nez à tous ces techniciens qui prétendent qu’à cause des nouvelles règles on ne peut plus attaquer. Je vois déjà arriver la contre-offensive. On va me dire : "les écossais attaquent mais ils perdent". Oui je sais. Hélas !

Biarritz a gagné en revanche. Ce qui est l’exploit du week-end s’agissant des clubs français. Mais le BO a gagné en marquant un essai sans passe ? Ou plutôt grâce à la passe d’un adversaire sur lancer en touche. Après contrôle vidéo l’essai de la victoire a été accordé aux biarrot. Il aurait été refusé qu’il n’y aurait pas eu scandale. Biarritz n’en finit pas de gagner en ce moment. Mais Biarritz c’est un pack avec deux ou trois buteurs de top niveau. Peut-on se contenter de ce rugby là quand on est le club de Serge Blanco ? Oui va-t-on me répondre mais il gagne. Alors...

Comme prévu Clermont a gagné avec le bonus face aux italiens de Viadana. Contrat rempli. Comme le Stade Français devant Edimbourg. Puisque la règle veut que si l’on veut aller loin en Coupe d’Europe il s’agit de gagner tous les matches à domicile avec le bonus offensif tout en empêchant l’adversaire de prendre un point de bonus défensif. Clermont, le Stade Français prennent la tête de leur poule avec 5 points. Le maximum possible.

Tout comme Toulouse souverain ce dimanche face au fantôme de Sale. En quittant l’Angleterre, Saint-André est parti avec les clés du camion. Cette équipe n’a plus rien à voir avec celle qui était championne d’Angleterre il n’y a pas si longtemps. Seul l’ailier Cueto peut prétendre à une sélection en équipe nationale. Il n’était même pas sur la feuille de match. Est-ce la faute de Toulouse si Sale est en perdition ? Non évidemment. Toulouse a fait le métier. 5 essais dont deux signé par Clerc qui devient le meilleur marqueur d’essai de la Coupe d’Europe (30). Pour ce record Clerc a été élu homme du match. Pourquoi pas ? Personnellement j’aurais élu Jean Baptiste Elissalde tant il pèse utilement sur le jeu du ST depuis qu’il est replacé à l’ouverture. C’est son père qui disait : "Donnez moi de bons footballeurs j’en ferai de bons rugbymen". En tout cas il n’a pas raté JB.

Reste Brive battu à Llanelli. Est-ce une surprise ? Non. Ce qu’on peut reprocher aux brivistes c’est d’avoir perdu le bonus défensif à cause de cet "essai casquette" qui donne mauvais genre à la défaite et va encore stresser un peu plus Patrick Sébastien. J’ai rencontré celui-ci vendredi. J’ai cru comprendre (mais il me le disait en anglais ???) qu’il n’en peut plus de cette colonie anglophone qui s’est habillé dans le maillot de Brive comme d’autres se planquaient dans le cheval de Troie. Mais les résultats ne sont pas là. Ca ne va pas tarder à péter du côté de Brive je vous l’annonce. Qui de Sébastien et ses amis ou de la direction "so british" en sortira vivant. C’est encore trop tôt pour le dire. Mais ce qui est certain c’est qu’il y a de la révolution dans l’air. Avec une volonté de plus en plus affirmée de renvoyer de l’autre côté de la Manche ces joueurs britanniques qui ne comprennent rien à la cuisine corrézienne...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines