Magazine Sport

L’EDF en 4-4-2, la solution ?

Publié le 12 octobre 2009 par Vinz

france_féroé1En dehors de la large victoire de l’EDF face aux faibles Féroé, une question me taraude l’esprit.

Laissons de coté le sempiternel débat sur les deux milieux récupérateurs, on verra par le suite que de discussion il n’y en aura peut être plus, pour peu que chacun regarde le réalité en face, non, ce qui m’interpelle c’est la qualité du jeu fourni, à partir de cette équipe mue en véritable 4-4-2. Je dis véritable, car Henry et Govou ont pleinement rempli leur rôle de milieux offensifs gauche et droit semant la panique sur les flancs des Féroé, bien aidés dans leurs tâches par les dédoublements des arrières latéraux, bien moins bridés dans ce canevas.

Bref et encore une fois, en tenant compte  de la faiblesse de l’adversaire, samedi, j’ai vu du beau jeu, avec une EDF conquérante, qui a su enfin transpercer une équipe recroquevillée à 11 derrières. Car souvenons nous du match aller, pour ne citer que cet exemple pour admettre que ce n’est pas le point  fort de l’EDF. L’utilisation des qualités des différents joueurs offensifs sont ainsi mises en exergues. les attaquants axiaux ne se marchent plus sur les pieds, se retrouvent disponibles dans le surface pour réceptionner les centres et donnent enfin la pleine mesure de leur talent, tandis que le latéraux semblent, désormais, disposer d’espace depuis qu’ils ne sont obnubilés par le recentrage systématique de leur course vers l’axe centrale de la défense adverse, pour appuyer l’unique attaquant de pointe. On voit un jeu aéré, varié et surtout efficace. Autre avantage de ce schéma c’est la possibilité d’utiliser le réservoir pléthorique  et qualitatif des joueurs français à ces postes:

A gauche : Henry – définitivement à sa place à ce poste – , Malouda , BHA, etc ..

A droite : Ribéry  (même si il pleure pour jouer à gauche), Govou

Dans l’axe: Gignac, Anelka, Benzémelon, Gomis ….

Mais dans cette liste, il manque un nom…. Gourcuff!

gourcuff
Oui mais voilà, avec le bordelais, il faut jouer en 4-2-3-1 ou en 4-3-3, tous ces schémas qui jusqu’à présent, n’ont pas vraiment donné de raison de s’enthousiasmer ni du jeu pratiqué par l’EDF , ni des résultats obtenus.  Sans remettre en cause les qualités intrinsèques  de Gourcuff, force est de reconnaître que sur ce qu’on a vu samedi, son absence est passée inaperçue.

Alors faut il jouer sans Gourcuff et se priver ainsi d’un jouer aux qualités techniques bien au dessus de la moyenne et doté d’une frappe de balle intéressante, aptitude rare chez nos footballeurs? Certes non, mais alors ou le faire jouer ? et c’est là que l’on revient au fameux débat des deux milieux récupérateurs. En effet, Gourcuff sait jouer en 8. Au coté d’un Toulalan il serait parfaitement à son aise pour orienter le jeu dès la récupération du ballon. D’ailleurs, Blanc l’a déjà utilisé à ce poste aux girondins. Je gage que dans cette configuration, le jeu de l’EDF deviendrait beaucoup plus fluide et rapide et serait emprunt d’une qualité technique  apte à déstabiliser plus d’un adversaire. De plus,  c’est d’une part, admettre enfin une ambition et une volonté dominatrices sur le jeu et d’autre part, donner somme toute, une identité et une idée directrice au football de l’EDF.

Gourcuff étant OUT pour le match de l’Autriche, on ne sera pas dans l’immédiat, si cette idée a effleuré l’esprit embrumé et frileux de notre sélectionneur. J’espère seulement qu’il osera tester cette configuration dans les matchs de préparations qui auront lieux avant les barrages… juste pour voir!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine