Magazine Blog

Chat Technique Hp : Just Do It. (Par Toi-Même)

Par Mélina Loupia
Parce qu'un bonheur n'arrive jamais seul et comme un signe que les mauvais plans techniques, ça va 5 minutes, il se trouve que quand Copilote est rentré, avant d'aller se faire tout beau et tout propre, il a déposé un petit colis sur mon bureau. En effet, alors que je terminais de me ravaler la façade pendant que l'eau des nouilles bouillait, j'entends Jérémy chuchoter à ses frères que j'allais être super contente ce soir entre tout. Je lâche rimmel et anticernes et me rue dans le salon. Là m'attendait Marilion, tout neuf. Mais aussi tout nu. Comme je le craignais, le FBI ne s'est pas vraiment préoccupé de mon triste sort et n'est donc pas intervenu pour le faire parler et avouer mes données perdues. Mais qu'importe, il m'était enfin revenu. J'avoue ne pas m'y être trop penchée jusqu'à hier matin. Hier matin où la perspective d'à nouveau laisser mes doigts s'épanouir sur son clavier, en apprivoiser lentement la distance entre les touches, ne plus faire le grand écart entre l'auriculaire et l'index pour saisir des chiffres grâce au pavé numérique intégré, apprécier à nouveau les 17 pouces de son écran, et caresser son capot sérigraphié, luisant du vernis qui lui rend cet aspect si noble, m'a fait éconduire Morphée vertement. Le cérémonial des 3C accompli, je pouvais enfin m'occuper de nous exclusivement. J'allume la bête qui semblait être en plein sommeil paradoxal et a mis relativement un certains temps à répondre à mes stimulations digitales. Quand enfin il m'a ouvert son poste de travail, j'ai bien compris qu'il n'était plus le même. On me l'avait changé. On avait mélangé les touches du clavier comme un Boggle, ainsi, lorsque je pressais i, 5 s'inscrivait; tout comme le l devenait 3 etc. Quant au lecteur de cartes mémoire, il ne fallait pas trop lui en demander puisqu'il avait vidé les lieux et feignait l'ignorance lorsque j'y logeais mon XD ou la SD d'Arnaud. Je décide de ne pas me décourager et attribue ces manquements à un simple retour à la maison difficile, un peu comme on a tendance à mal dormir la première nuit quand on n’est pas dans son lit. Je redémarre et insère le disque des pilotes, histoire de bien lui montrer comment c'était rangé avant dans son ventre. Le moteur du lecteur restait désespérément au point mort, malgré mes légers coups de lattes et gentilles menaces de gros taquet dans sa face à ce putain de lecteur. Ainsi parfaitement remontée, j'enfonce le clou en constatant avec résignation que sur les 4 ports USB disponibles, un seul hélas était capable de faire fonctionner ma souris, qui n'était autre que celle de Copilote, du moins de son portable Playmobil, qu'il avait tout de même consenti à me prêter, de façon à pallier mes crises de manque électronique. De guerre lasse et ne pouvant finalement que me faire un 4ème expresso, je me rappelle, entre la cuisine et le salin, qu'il est possible de contacter l'hôpital où Marilion a peut-être passé sa convalescence.Google, mon fidèle destrier, a répondu à l'appel à l'aide. Après avoir mis Marilion sur le ventre afin de récupérer et noter son pedigree, j'épure sa mémoire vive et ne laisse qu'Internet actif. J'étais à un clic de tailler une bavette avec un conseiller, juste lui, Marilion et moi, entre 2 écrans. Après avoir détecté mon appareil, j'allais enfin connaître son pronostic vital. Une petite fenêtre, que mon navigateur avait pris pour une réclame à caractère pornographique, a fini par comprendre qu'il n'en était rien, dans la mesure où le conseiller qui s'apprêtait à entrer en contact avec moi et moi ne nous connaissions ni des lèvres ni des dents et que par conséquent, aucune affinité supplémentaire n'allait nous lier par la suite. Alors pour la bagatelle, il repassera. L'index tremblant au dessus du clavier, j'attends qu'on réponde à mon "Bonjour, j'ai un souci avec Marilion". "Bonjour, je suis Jean, en quoi puis-je vous aider? -Bonjour, je suis Mélina LOUPIA et mon Marilion est revenu du service technique plus malade qu'il n'y était arrivé. -Rassurez-vous, je vais traiter rapidement vos problèmes, mais puis-je vous demander quels sont les problèmes? -Mon clavier fonctionne mal dès lors que la touche VERRNUM est active, mon lecteur de cartes 5 en 1 ne reconnait plus les cartes SD et XD, mon lecteur de CD/DVD ne se lance plus et 3 de mes 4 ports USB sont en panne. -Rassurez-vous, je vais traiter rapidement vos problèmes, mais puis-je vous demander quels sont les problèmes?" Et la fenêtre se ferme sans autre forme de procès. C'est après le 6ème café que je réussis enfin à renouveler l'opération. "Bonjour, je suis Khalid, en quoi puis-je vous aider? -Bonjour, je suis Mélina LOUPIA et mon Marilion est revenu du service technique plus malade qu'il n'y était arrivé. -Rassurez-vous, je vais traiter rapidement vos problèmes, mais puis-je vous demander quels sont les problèmes? -Mon clavier fonctionne mal dès lors que la touche VERRNUM est active, mon lecteur de cartes 5 en 1 ne reconnait plus les cartes SD et XD, mon lecteur de CD/DVD ne se lance plus et 3 de mes 4 ports USB sont en panne. -... -Vous êtes toujours avec moi?" -... -Les messages que je vous transmets n'apparaissent pas à l'écran. -..." Je décide alors d'actualiser la fenêtre qui réapparaît blanche comme un cul. Je réitère l'opération, fermement décidée à en découdre avec Jean et Khalid qui n'étaient pas très galants. "Bonjour, je suis Pedro, en quoi puis-je vous aider? -Ola Pedro, que tal? Tu diras à Jean et à Khalid que c'est des enfoirés de ma part. -Le conseiller a mis fin a votre conversation pour des raisons indéterminées. -J'ai dit une connerie?" Comme il était quasiment l'heure à laquelle le soleil se serait bien planté au zénith s'il ne se tapait pas une grasse prolongée dans les nuages, j'entame des fouilles poussées dans mes tiroirs afin de retrouver le disque de mise à jour pour Vista que jadis je conservais en vue et enveloppé dans son écrin de papier. C'est finalement dans le tiroir de l'écritoire du hall d'entrée, entre les gants et ma brosse dure de l'aspirateur que je le retrouve, alors qu'en bas, Papa, Maman, Grande Sœur et Neveu devaient prolonger l'apéro. J'insère le précieux contenant renfermant la panacée et j'enfile mes baskets. J'enfourne les poubelles à l'arrière de Cariolette, et en avant Guingamp, en route vers le centre-ville du village, à fond de 1ère. Une quiche cuite en position pyrolyse, une vieille morue retapée à la tomate et un excellent Minervois plus tard, j'étais fermement décidée à en découdre avec Marilion, Les Feux De L'Amour et Cas De Divorce. Juste avant le retour de ma marée humaine, enfin, le premier avait retrouvé ses marques, il ne me restait plus qu'à faire les finitions et ajouter la touche du chef. Fière comme si j’avais un bar-tabac, je m'offre le luxe de recontacter Jean, Khalid, Pedro et consorts, histoire de tester leurs compétences informatiques et relationnelles. "Bonjour, je suis Malderic, en quoi puis-je vous aider?" Je lui restitue ma litanie, il me répond laconiquement à l'identique de ses potes, mais il va plus loin. "Disposez-vous des DVD de mise à jour de Windows XP vers Windows Vista ainsi que des pilotes HP pour Windows Vista? -Oui. -Alors je vais pouvoir résoudre vos problèmes, je vais vous indiquer les manipulations, il vous suffit d'enregistrer la conversation afin de les exécuter ultérieurement. Tout d'abord, munissez-vous du DVD d'upgrade utility for Windows Vista et insérez-le dans votre lecteur, suivez les instructions à l'écran, votre ordinateur redémarrera à la fin de la procédure et vous pourrez alors mettre à jour les pilotes de votre machine à l'aide du DVD des pilotes HP pour Windows Vista. Votre ordinateur fonctionnera à nouveau. Ai-je résolu votre problème? -Non. C'est moi qui l'ai résolu toute seule, mais merci de me confirmer que le chat technique d'HP, c'est just do it by yourself."

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mélina Loupia 93 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte