Magazine Société

Garcia Marquez : cent ans de solitude et des semaines d'hystérie.

Publié le 12 octobre 2009 par François-Xavier Ajavon
Garcia Marquez : cent ans de solitude et des semaines d'hystérie. Voici un petit papier, publié par Causeur, sur une nouvelle « affaire » d'atteinte imaginaire aux bonnes moeurs qui enflamme cette fois-ci l'Amérique du Sud : l'action d'une ONG citoyenne et « vigilante » contre un récent livre de l'écrivain colombien nobélisé Gabriel Garcia Marquez, qui ferait l'apologie de la prostitution, et qui mettrait en scène la passion sexuelle jugée malsaine d'un vieillard pour une très jeune fille.
Après la mise en cachot de Roman Polanski, et la fièvre morale qui a saisi les français (là où la grippe porrcine a échoué, le réalisateur de Chinatown a réussi) la fête de la vigilance continue. A quand la censure de la moitié des tableaux du Louvre pour cause de nudité impudique ? A quand la réecriture clinique des trois quarts de la littérature mondiale, pour en extirper les moindres miasmes subversifs ?

Garcia Marquez : cent ans de solitude et des semaines d'hystérie.


*
*     *




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


François-Xavier Ajavon 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine